retour

Une vie : Françoise Sagan

"J'ai commencé à bégayer vers 3, 4 ans. Personne ne me comprenait. J'ai dû me mettre à écrire pour pouvoir communiquer." Françoise Sagan. Une vie.

Retour sur le parcours de l’auteure engagée Françoise Sagan

Françoise Sagan a publié son premier roman à 18 ans, engagée à gauche, elle a défendu l’avortement… Voici son parcours.

Françoise Quoirez, connue sous le nom de Françoise Sagan naît en 1935 dans une famille d’industriels aisés et grandit aux côtés de son frère et sa sœur aînés.

Durant sa scolarité, elle est renvoyée de plusieurs établissements à cause de son bégaiement : « Personne ne me comprenait, ni chez moi, ni à l’école et je crois que j’ai dû me mettre à écrire pour pouvoir communiquer », expliqua-t-elle. Après son baccalauréat, elle entre à la Sorbonne et découvre les clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés avec à son frère.

À 18 ans, en 1954, elle publie son premier roman : "Bonjour tristesse". La liberté de Cécile, le personnage principal, fait alors scandale. Il n’était pas évident pour Françoise Sagan de comprendre les raisons du scandale. Elle tente néanmoins de l’expliquer par le fait « qu’une fille faisait l’amour avec un garçon, sans en être amoureuse et sans être enceinte après. » C’est l’un des plus importants best-sellers de l’après-guerre.

Elle choisit le pseudonyme de Sagan face au refus de son père de voir son nom sur une couverture de livre. « C’est délicieux d’avoir 18 ans et puis qu’on ait brusquement la possibilité de mener la vie qu’on a envie de mener, d’écrire, de vivre indépendamment, de se promener », déclara-t-elle..

En 1957, elle est victime d’un grave accident de voiture. Les médecins lui prescrivent un dérivé de morphine, auquel elle devient accro. Cette dépendance la conduira en cure de désintoxication, dont elle fera le récit dans "Toxique", paru en 1964. Malgré cette cure, elle devient dépendante aux médicaments, à l’alcool et la drogue, notamment à l’opium.

À 23 ans, elle gagne 8 millions d’anciens francs au casino et s’achète un manoir près d’Honfleur. En 1960, elle fait partie des signataires du "Manifeste des 121" qui prône la désobéissance militaire et l'indépendance de l'Algérie. À 27 ans, elle épouse en secondes noces l’ancien officier américain Robert Westhoff. Ensemble, ils auront un fils : Denis.

À 36 ans, elle signe le "Manifeste des 343 salopes" pour le droit à l’avortement. En 1976, elle rencontre la styliste Peggy Roche. Elles vivront ensemble jusqu’à la mort de Peggy Roche, en 1991.

En 1980, elle se lie d’amitié avec François Mitterrand : « C’est plus facile d’écrire contre quelque chose qu’on désapprouve que d’écrire pour quelque chose qu’on approuve, c’est évident. La critique est plus stimulante que l’approbation », déclara-t-elle concernant son intérêt pour la gauche.

En 1998, elle publie son autobiographie : "Derrière l’épaule". « Au début, c’est affreusement humiliant parce qu’on n’y arrive pas. Et très longtemps même, quelques fois horriblement longtemps. Et puis, une fois que c’est parti, c’est un des plaisirs les plus vifs », confia-t-elle sur sa relation avec l’écriture.

Françoise Sagan décède le 24 septembre 2004 d’une embolie pulmonaire. Elle avait alors 69 ans.

29/09/2019 09:18
  • 170.4k
  • 57

35 commentaires

  • Izella L.
    16/05/2020 16:38

    Singulière

  • Marie-pierre H.
    13/05/2020 15:25

    Vidéo bien sympa. A redécouvrir ses livres...👏👍

  • Muriel M.
    19/10/2019 11:27

    L'actrice Testut était magistrale dans son rôle

  • Odile M.
    11/10/2019 18:57

    Rare! Authentique et .. visionnaire !

  • Joce T.
    02/10/2019 18:26

    Ah Françoise quelle femme exeptionnelle

  • Marie B.
    01/10/2019 22:04

    Tellement moderne cette femme ... même physiquement elle est toujours indémodable.. Une femme rare et d une gentillesse sans bornes...

  • Nadia Z.
    01/10/2019 17:40

    La Sagan ! Comment ne pas l'aimer ? Cette femme n'a jamais triché et même si elle n'écrivait que sur un monde privilégié elle avait du style, de l'humour, une grande élégance et elle était généreuse.

  • Sabrina L.
    01/10/2019 10:12

    J' ai lu dernièrement " un profil perdu " c était vraiment bien, elle est marante dans son écriture.

  • Olivier H.
    30/09/2019 19:18

    Ça nous change d'Amelie... 🤔

  • Gisele G.
    30/09/2019 11:48

    Mon modèle, je conduisais ma voiture comme elle à fond et pieds nus. Et je veux toujours écrire 😉

  • Marc B.
    30/09/2019 09:05

    Merci pour ce reportage qui met en valeur une femme d'exception , de tous les engagements .Françoise Boissiere

  • Emmä Ä.
    30/09/2019 09:03

    Une grande dame

  • Lagrande M.
    30/09/2019 06:19

    Elles vivrons ensemble ? Elles étaient amantes ? Pourquoi ne pas le dire ?

  • Yanou C.
    30/09/2019 01:19

    Elle est si émouvante 💔 on ne peut que l'aimer.

  • Gino S.
    29/09/2019 16:30

    Mon écrivain préféré 💓💓💓

  • Céline M.
    29/09/2019 15:47

    ❤😍👍🏾

  • Sandrine S.
    29/09/2019 15:45

    Relisez ses magnifiques romans et pièces de théâtre ! C'est d'une modernité rare!

  • Chantal P.
    29/09/2019 13:57

    Quel Beau reportage,Françoise Sagan écrivaine exceptionnelle par sa Franchise,sa vérité,un peu la nôtre!!Suite à cet accident,médicaments pour la douleur,elle devient comme elle dit accroc à la morphine;Une Vie Bouleversante;Elle continue peut-être et pourquoi pas à écrire du Paradis Blanc;Madame Françoise Sagan,je vous envoie des Bisous;

  • Virginie D.
    29/09/2019 12:59

    Une belle plume et une belle personne. Un regard pragmatique sur l'acte d'écrire ♡

  • Bertrand B.
    29/09/2019 12:55

    Après addiction aux drogues🤪👎👎🙄🙄

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.