Une vie : le parcours d'Alain Mabanckou

Il est reconnu pour sa plume et ses prises de position. Lui, c’est Alain Mabanckou. Voici son histoire.

«* Moi, je ne fais pas de la littérature pour libérer le peuple africain. Je fais de la littérature parce que j’ai mal quelque part, c’est différent *»

Alain Mabanckou naît en 1966 à Pointe-Noire en République du Congo. Il est élevé par sa mère, vendeuse sur les marchés et son père adoptif, réceptionniste dans un hôtel. Après son baccalauréat, poussé par sa mère, il entame des études de droit. À 22 ans, il obtient une bourse d’études pour poursuivre son cursus en droit en France. Il devient conseiller juridique à la Lyonnaise des Eaux. En 1998, il publie son premier roman "Bleu-Blanc-Rouge" qui raconte les péripéties d’un immigré congolais en France. À 36 ans, il s’installe aux États-Unis et devient professeur de littérature francophone. Il reçoit pour ses 40 ans le prix Renaudot pour "Mémoires de porc-épic". Une vie : Jane Fonda

En 2013, après 23 ans d’absence, il retourne au Congo pour écrire "Lumières de Pointe-Noire". En 2015, il prend position contre la modification de la Constitution du Congo qui visait à permettre à son président de briguer un nouveau mandat. Un an plus tard, il est le premier écrivain à intégrer la chaire de Création artistique du Collège de France. En janvier 2018, il refuse l’invitation d’Emmanuel Macron à participer aux travaux de réflexion sur la francophonie. En cause : "les accointances avec les dirigeants des républiques bananières qui décapitent les rêves de la jeunesse africaine". La même année, Alain Mabanckou entre dans le Larousse. Une vie : Oprah Winfrey

avatar
Brut.