retour

3 pistes simples pour retrouver du sens dans sa vie

3 pistes simples pour retrouver du sens dans sa vie.

Redonner du sens à sa vie : l’analyse de Sébastien Bohler

Dans son ouvrage “Où est le sens ?” , le docteur en neurosciences Sébastien Bohler explique les conflits de sens et nous propose des pistes pour mieux s’en sortir.

Un phénomène neurologique

Sébastien Bohler demande : "Ça vous est peut-être déjà arrivé au travail de vous dire : mais qu’est-ce que je fais ici ? Ce que je suis en train de faire-là, ce que je suis en train de raconter au client, ou le produit que je suis en train de produire ne correspond plus du tout à mes valeurs."

Selon le neuroscientifique, cette sensation aurait une explication scientifique : elle serait provoquée par le cortex cingulaire antérieur, élément de notre cerveau en permanence à la recherche de cohérence et de sens. En cas de contractions internes, par exemple entre nos objectifs et nos valeurs, mais aussi nos actes, une sensation d’anxiété, de mal-être et d’interrogation profonde sur le sens de notre existence se déclenche. "le grand danger, c’est qu’elle nous démobilise, qu’elle nous amène sur la perte de motivation, sur la dépression et sur les conflits internes”, précise Sébastien Bohler.

Retrouver le contrôle, notre réponse instinctive à l’anxiété

L’impression que la vie n’a pas de sens déclenche alors une sensation de perte de contrôle. “Et ça, mon cortex cingulaire ne le supporte pas donc il va chercher à récupérer du contrôle par plein de petits gestes qu’on peut faire autour de nous”, explique Sébastien Bohler.

Achats impulsifs, visionnage de programmes télévisés et même usage de drogues sont autant d’actions que nous pouvons contrôler afin de combler l’instabilité ressentie. Le manque de contrôle est ainsi apaisé mais “on oublie complètement que les grands enjeux à long terme de nos existences ne sont toujours pas résolus. Et donc, le problème va ressurgir”, remarque le docteur en neurosciences.

Quelles solutions ?

Être en accord avec ses choix, s’intégrer à une vie collective et partager une vision de l’avenir sont trois pistes à suivre selon Sébastien Bohler. En effet, le spécialiste propose de s’interroger sur le lien entre nos valeurs, nos préférences, nos goûts, et nos actions. Aussi, concernant la vie collective, le neuroscientifique met en avant l’importance de se sentir épaulé. Enfin, concernant la vision de l’avenir, il conseille d’unifier nos visions du monde centrées sur la connaissance, et de retrouver “la dimension d’émerveillement”, afin d’apaiser notre cortex cingulaire.

04/01/2021 07:30
  • 668.3K
  • 498

267 commentaires

  • Maria L.
    10/07/2021 14:27

    La recherche du moindre effort, c'est ce qui a motivé la vie depuis la nuit des temps. Cette économie a fait émerger le genre humain grâce à ce cogito. La science découle de cette interrogation.

  • Nicolas V.
    10/07/2021 00:42

    Incroyable

  • Caddiebouée O.
    04/07/2021 22:29

    et vert😉

  • Din A.
    04/07/2021 13:15

    😘

  • Marvel C.
    03/07/2021 10:12

    Merci Pour ce partage...Très vrai ce qui est dis ici...😊

  • CaRo P.
    03/07/2021 03:20

    🤷‍♀️ voilà voilà

  • Francis P.
    02/07/2021 19:11

    Et dans notre poche il y a un portefeuille qui a tendance à se vider rapidement, alors quand on a un job, même si il ne plaît, hé bien, on le garde.

  • Farafina Y.
    02/07/2021 07:37

    Et comment ça se soigne?? C’est tous les 2 jours que mon cortex cingulaire antérieur se déglingue 🥺

  • Mafalda B.
    02/07/2021 06:43

    C’est marrant hein, quand c’est un scientifique qui explique, tout le monde est d’accord pour dire qu’il dit vrai. Lorsque c’est un psy qui explique la même chose mais avec les mots des sciences humaines, tout le monde le traite de baltringue. Pourtant ils disent tous la même chose: quand le stress s’installe, c’est la question du sens de la vie qui est posée.

  • Katiya G.
    01/07/2021 20:27

    Je vais aller regarder des séries pour reprendre le contrôle 😂

  • Giovanni C.
    01/07/2021 20:07

    normal de tomber la dessus ? Lol

  • Pablo M.
    01/07/2021 17:21

    français pure souche = depuis plusieurs générations

  • Stephane R.
    01/07/2021 17:16

    Bien sûr qu'il va falloir revoir notre façon de vivre. On ne pourra de toute façon pas y échapper

  • Mathieu R.
    01/07/2021 14:27

    Ah donc c'est pas parce que j'ai un taf tout pourri et qu'on marche sur la tête pour beaucoup de choses, nan ! C'est le cortex cingulaire ! C'est aussi un point de vue très matérialiste de ce qu'est la pensée, après c'est mieux que rien mais on est peu-être trop simple pour se déconstruire/comprendre...

  • Tang B.
    01/07/2021 10:02

    Assez intéressant :)

  • David K.
    01/07/2021 08:16

    🔴 RALENTIR EST LA SEULE OPTION ! L'humanité est en excès de vitesse, elle consomme trop de ressources, émet trop de CO2, prend trop de place sur cette planète au détriment des autres espèces vivantes. ⛔ STOP ⛔ à la première extermination de masse de la BIOSPHÈRE 🌍 de nature anthropique👣. 📌 La biosphère est l'ensemble des organismes vivants et leurs milieux de vie, donc la totalité des écosystèmes présents que ce soit dans la lithosphère, l'hydrosphère et l'atmosphère. Pour en savoir plus : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Biosph%C3%A8re 🔴 Le PILLAGE et l'EXPLOITATION de la nature et de ce qui y vit, ça "RAPPORTE" énormément d'argent ! 🔴 Alors que la 🌱 PRÉSERVATION 🌱de la nature et de ce qui y vit, ça en "COÛTE". ☑ Finalement, Le choix politique est vite fait ! 🚨VOICI LES CONSÉQUENCES🚨 - Épuisement des ressources - Destruction de la biodiversité - Réchauffement du climat global Les conséquences de ces trois fléaux majeurs mets en péril de morts l'ensemble de l'humanité (d'ici 2100, plus de 3 milliards d'humains décèderons de ces fléaux). 🚨VOICI LES SOLUTIONS🚨 🎯 Le « réensauvagement » des surfaces terrestre avec la réintroduction des mammifères disparus ou menacés, comme le Loup, l'ours ou le bison. Avec leurs retour dans la nature, un nouvel écosystème plus riche et plus résilient pourrait se reconstituer. 🎯 La création globaliser de parcs naturels sanctuariser (terrestre et marins) pour préserver la biosphère, et leurs services éco-systémique global (captation du CO2 et productions d'oxygène, regulation des pluies et rafraîchissement de l'atmosphère, réduction du bétail et de la consommation de viande remplacé par la production de légumineuses ayant la capacité de capter l'azote de l'atmosphère). 🎯 Développement d'un système économique (gestion des ressources naturelles) qui permet à la civilisation humaine de ralentir sont impact sur l'épuisement des ressources naturelles, qui permet une meilleure coopération à l'innovation technologique et éthique, qui permet un investissement colossale sur les solutions locales vertueuses. 🔶 RAPPEL HISTORIQUE 🔶 La Terre 🌍 a connu cinq extinctions massives d'espèces durant ces périodes anciennes : 🔴 Ordovicien terminal, il y a 445 millions d'années. 🔴 Dévonien supérieur, il y a 374 millions d'années. 🔴 Permien-Trias, il y a 251 millions d'années (la plus massive de toutes avec la disparition d'environ 90 % des espèces). 🔴 Trias-Jurassique, il y a environ 200 millions d'années. 🔴 Crétacé-Tertiaire, il y a 65 millions d'années. Cette cinquième crise, qui a vu s'éteindre les dinosaures, aurait pu être causée par la chute d'une météorite et un épisode volcanique destructeur. 🔴 Une sixième extinction de masse est en cours (ou plus précisément la "première extermination de masse de la biosphère de nature anthropique). Des études de plus en plus nombreuses mettent en évidence la disparition importante d'espèces à un rythme élevé, laissant entendre que la sixième extinction de masse serait en cours. Vertébrés et invertébrés sont touchés. Les changements de climat et la perte d'habitat sont mis en cause. D'après une étude parue dans Science, depuis le début du XVIe siècle, plus de 320 espèces de vertébrés terrestres se sont éteintes et celles qui restent - hors l'espèce humaine - auraient vu leur population diminuer de 25 %. Les grands animaux faisant partie de la « mégafaune » (éléphants, rhinocéros, ours polaires...) sont particulièrement touchés. Selon le WWF, les populations mondiales de vertébrés ont diminué de moitié en quarante années. Lors d'une extinction de masse, un nombre important d'espèces disparaissent dans le monde sur une période de temps relativement courte à l'échelle des temps géologiques. Il existe, certes, un processus naturel d'extinction des espèces (la durée de vie d'une espèce est de l'ordre de 5 à 10 millions d'années), mais le processus s'accélère lors d'une extinction de masse. Source : https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/rechauffement-climatique-sixieme-extinction-masse-16134/

  • Maxime C.
    01/07/2021 07:59

    cadeaux les stresser du bulbe

  • Manu T.
    01/07/2021 07:19

    Tellement vrai

  • Elodie A.
    30/06/2021 22:22

    🤗😘

  • Suzie S.
    30/06/2021 20:47

    il faut regarder des séries pour rassurer ton cortex cingulaire ! 🤣