3 pistes simples pour retrouver du sens dans sa vie

3 pistes simples pour retrouver du sens dans sa vie.

Redonner du sens à sa vie : l’analyse de Sébastien Bohler

Dans son ouvrage “Où est le sens ?” , le docteur en neurosciences Sébastien Bohler explique les conflits de sens et nous propose des pistes pour mieux s’en sortir.

Un phénomène neurologique

Sébastien Bohler demande : "Ça vous est peut-être déjà arrivé au travail de vous dire : mais qu’est-ce que je fais ici ? Ce que je suis en train de faire-là, ce que je suis en train de raconter au client, ou le produit que je suis en train de produire ne correspond plus du tout à mes valeurs."

Selon le neuroscientifique, cette sensation aurait une explication scientifique : elle serait provoquée par le cortex cingulaire antérieur, élément de notre cerveau en permanence à la recherche de cohérence et de sens. En cas de contractions internes, par exemple entre nos objectifs et nos valeurs, mais aussi nos actes, une sensation d’anxiété, de mal-être et d’interrogation profonde sur le sens de notre existence se déclenche. "le grand danger, c’est qu’elle nous démobilise, qu’elle nous amène sur la perte de motivation, sur la dépression et sur les conflits internes”, précise Sébastien Bohler.

Retrouver le contrôle, notre réponse instinctive à l’anxiété

L’impression que la vie n’a pas de sens déclenche alors une sensation de perte de contrôle. “Et ça, mon cortex cingulaire ne le supporte pas donc il va chercher à récupérer du contrôle par plein de petits gestes qu’on peut faire autour de nous”, explique Sébastien Bohler.

Achats impulsifs, visionnage de programmes télévisés et même usage de drogues sont autant d’actions que nous pouvons contrôler afin de combler l’instabilité ressentie. Le manque de contrôle est ainsi apaisé mais “on oublie complètement que les grands enjeux à long terme de nos existences ne sont toujours pas résolus. Et donc, le problème va ressurgir”, remarque le docteur en neurosciences.

Quelles solutions ?

Être en accord avec ses choix, s’intégrer à une vie collective et partager une vision de l’avenir sont trois pistes à suivre selon Sébastien Bohler. En effet, le spécialiste propose de s’interroger sur le lien entre nos valeurs, nos préférences, nos goûts, et nos actions. Aussi, concernant la vie collective, le neuroscientifique met en avant l’importance de se sentir épaulé. Enfin, concernant la vision de l’avenir, il conseille d’unifier nos visions du monde centrées sur la connaissance, et de retrouver “la dimension d’émerveillement”, afin d’apaiser notre cortex cingulaire.

avatar
Brut.
4 janvier 2021 07:30