5 choses à savoir avant de se faire tatouer

5 choses à savoir avant de se faire tatouer.

5 infos à connaître avant d’aller se faire tatouer

Nicolas Kruger est dermatologue. Selon ce spécialiste, voici ce qu’il faut impérativement savoir avant d’aller se faire tatouer.

Aller chez un tatoueur professionnel

Les tatoueurs professionnels ont une formation d’hygiène à respecter, ils ont une formation. Tout tatoueur doit être déclaré en préfecture et a l'obligation de travailler dans un local dédié”, assure Nicolas Kruger. Il considère que les tatoueurs professionnels offrent un cadre rassurant pour le client, car ils ont à cœur de mettre en avant la propreté et la sureté de leur établissement.

Un tatoueur professionnel est censé expliquer les risques

Les complications existent, et le tatoueur est censé en informer son client, en plus de vérifier si ce dernier a des problèmes de santé. 3 complications principales existent, comme le rappelle Nicolas Kruger. Ce peut-être une infection après la séance, par exemple si les conditions d’hygiènes n’étaient pas conformes pendant la séance, ou si le client ne réalise pas les soins correctement pendant les semaines qui suivent la séance. Une seconde complication fréquente est l’allergie à la couleur, qui peut surgir des mois ou des années après la séance.

Les encres ont différentes compositions et processus sanitaires

Depuis quelques années l’Agence européenne de chimie a été mandatée par le Conseil de l’Europe pour à nouveau se pencher sur des composants que l’on devrait interdire de façon globale dans les encres de tatouage”. Selon le spécialiste, des changements sont en cours afin d’améliorer la sécurité des encres de tatouage. La France fait partie des pays avec un cahier des charges et une résolution, mais certaines encres proviennent de marchés dont les processus sanitaires sont mal connus.

Un tatouage, c’est pour la vie

Le médecin conseille de bien réfléchir avant de prendre une décision que l’on regrettera, car il vaut mieux éviter le détatouage, qui n’est par ailleurs pas efficace à 100%.

Il ajoute : “Le problème du laser effectivement, c’est qu’on sait que pour certaines couleurs d’encre, quand on met un faisceau laser in vitro, donc dans des tubes en laboratoire, on peut créer en fait des sous-produits, des nouveaux produits qui, eux, sont des produits dangereux.

Il faut prendre soin de son tatouage

Il va falloir protéger le tatouage du soleil, de l’eau de mer, de l’eau de piscine, éviter le sport, c’est pour les frottements. Eviter de gratter, d’arracher les croutes parce que ça fait des cicatrices sur le tatouage. Et puis, appliquer un produit hydratant, graissant.

Pour Nicolas Kruger, attention notamment aux petits tatouages détaillés : avec le temps, ce sont les traits plus épais qui ont tendance à bien vieillir.

avatar
Brut.
19 février 2021 13:08