retour

Autisme : le danger des traitements alternatifs

"Il faut faire attention, c’est la santé de nos enfants qui est en jeu." Faute de traitements efficaces, de plus en plus de parents se tournent vers des solutions alternatives pour soigner leurs enfants autistes. Voilà pourquoi c'est dangereux selon Olivia Cattan de SOS Autisme France.

07/08/2018 07:01mise à jour : 13/06/2019 13:21
  • 226.9k
  • 109

74 commentaires

  • Elvis L.
    22/09/2018 16:08

    je suis un parent d un enfant autiste la france n accepte pas la difference

  • Catherine L.
    17/08/2018 11:43

    La misère qu'elle soit elle a toujours été exploité malheureusement

  • Vincent M.
    16/08/2018 20:02

    C est pas en bourrant les gens de cachet qu'on arrivera à vaincre

  • Matthias L.
    13/08/2018 05:40

    1 enfant sur 2 naîtra autiste dans 13 ans aux États-Unis, en Europe pas recherche, pas chiffre... Il est certain qu’il faudrait peut-être se bouger les fesses ! Même si toutes les formes d’autisme ne se guérissent pas, dire que l’autisme ne se guérit pas est un mensonge ! Pas jolie pour une Présidente d’association...

  • Shi M.
    09/08/2018 08:16

    Le format de "brut" me dérange car il ne donne pas de place à une rhétorique, on a une info donné de manière anecdotique (Olivia Cattan), que l'on peut voir ici comme un coup de gueule. Sans avoir de contre partie; parole des premiers intéressés (personne atteinte d'autisme). Sinon les sujets m’intéressent souvent mais j'ai peur qu'une information a sens unique ne sois pas complète ...

  • Tsunadé J.
    08/08/2018 19:31

    Les psychologues ne sont pas remboursés par la sécu mais avec la Mdph des aides sont prévues pour faire le suivi et les parent reçoivent l’AEH ou la PCH Si ce n’est pas le cas faut les aider à faire les dossiers

  • Julian V.
    08/08/2018 15:21

    Cette bataille de termes maladie/ handicape/ trouble est tres stérile et scholastique. elle empeche de parler des pbs concrets. personne ne traite personne malade mais si qqn trouve que son enfant est malade c'est pas moi qui va lui apprendre à vivre surtout avant de connaitre son histoire, qu'il n'a pas nécessairement envie de m'exposer.

  • Julian V.
    08/08/2018 15:19

    les parents sont responsables et ont l'acces aux mêmes info. Les credules et ceux qui en abusent existent partout. il est necessaire de lire en Anglais (google translate est tres bon ).pour être mieux informé. les motivations et experiences de chaqun dependent de son profil et de celui de l'enfant . Moi je suis interessé par partage d'xperience et bcp moins par des avis et conseiles trop générales et hors contexte spécifique. Soyons prudent mais continuons nos experience s perso en attendant que L'etat nous aide. Plan 4 a monté ses limites.

  • Alek K.
    08/08/2018 14:38

    sinon, y'a des prises en charge ne France, on paye pas les pédo psy, les prise ee charge cmp, les prises en charge multiple, les inclusions et les remboursement des thérapeute en libéral aussi. bref...

  • Alek K.
    08/08/2018 14:37

    l'école est obligatoire jusqu'a 16 ans mais quand t'as des gamin handi, tu peux les garder chez toi pas de soucis :p

  • Ajgou A.
    08/08/2018 11:10

    L'accompagne des accompagnateurs en premier, les structures éducatives et culturelles doivent formés leurs personnelles reste le sujet qui évolue en fonction des activités et approches.

  • Mary A.
    08/08/2018 08:44

    Alors d'habitude, j'aime beaucoup ce que vous faites mais là non! Vous sous entendez grandement que l'autismes est une maladie alors que ce n'est pas ça, même le terme trouble est inaproprié, différence neuro développementale par rapport à la majorité de la population est plus approprié! Et laisser à la fin et dans votre description la possibilité d'un traitement, c'est tout aussi déplacé et dangeureux! Arrêtez de vouloir nous guérir, qu'est ce qu'on vous as fait?! On est pas malade et pour la plupart, on est beaucoup plus sains d'esprit que vous. Mais comme on est différents et qu'on communique parfois différement (pour les autistes kanner), ben on préfére essayer de nous "soigner", comme des homosexuels un temps ou nous convertir au fait d'être normaux comme les "sauvages" dans des temps immémoriaux. Or comme tous ces gens encore une fois, on est pas malade, juste différents. Et c'est pas une tare. Non, le vrai soucis, c'est l'image de l'autisme en France, car on à 40 ans de retard sur les autres pays! Le soucis, c'est le manque de baby sitter formées et pas hors de prix : comment un parent souffle quand il est H24 avec son enfant? Le soucis, ce sont les profesionnels de santé non formés à prendre en charge un enfant dont la peau brule quand on le touche, un enfant qui a peur de l'autre, un enfant différent. Le soucis, c'est de voir des gens nous regarder comme des attardés ou comme des personnes en phase terminale d'un cancer (c'est du vécu), le soucis c'est les vidéos à la con comme ça qui même si elles partent d'un bonne intention, continuent à perpetrer encore et toujours les mêmes stéréotypes. Parlosn plutot d'acceptation, d'adaptation de la société par ce qu'il y en a marre de toujours s'adapter, ça nous coute une energie folle et une bonne partie de notre santé mentale, parlons des autistes qui meurent plus tot faute de médecins acceptant de les prendre en charge et donc non soignés, parlons de leur souffrance, parlons du fait que 80% des femmes autiste (et handicapées en général) seront ou violées ou agressées sexuellement au cours de leur vie, parlons de ces perosnnes qui ne trouveront pas de travail car même si elles sont pleines de compétences, elles n'arriveront pas à faire d'études à cause de la pression causée par ces derniéres, parlons de tout cela au lieu de vouloir nous soigner. Informer sur le charltanisme et les pratiques barbares (packing) oui, mais pas en perpétuant des clichés de merde ! Par ce que j'en ai vraiment marre de voir de telles connerie sur ce que je suis, de tels propos portés contre ma personne. C'est dur d'être autiste en France, alors n'en rajoutez pas, merci.

  • Josée Y.
    08/08/2018 07:43

    La France est un des pays européens les plus en retard sur l'autisme. C'est pathétique, mais c'est comme ça. On peut dire que ce sont des génies sacrifiés. Mais bon, c'est la France. Ne pas être dans la norme, en France, c'est être coupable.

  • Catherine L.
    08/08/2018 06:54

    : c'est intéressant !! bises

  • Véri G.
    08/08/2018 06:38

    J'ai lu un article sur un supposé déficit en hormone ecytocine chez les personnes souffrant d'autisme, ce qui impacterait leur socialisation. Aux USA des sprays ont été utilisés pour permettre aux enfants de développer leur empathie et expression émotionnelles...ce qui facilite l'adaptabilité et l'apprentissage notamment la communication. Je ne sais pas où en sont ces recherches.

  • Geneviève J.
    08/08/2018 05:29

    Lire "être et ne plus être autiste" Témoignage d'une maman qui a guéri ses 2 enfants de l'autisme. Consulter les statistiques aussi : certains pays n'ont quasiment aucun enfant autiste (Pologne) d'autre près d'un sur 4 bientôt (USA)...

  • Lorenzo H.
    08/08/2018 04:39

    voilà

  • Sophie T.
    08/08/2018 02:34

    Effectivement, l’autisme ne se guérit pas, car ce n’est pas une maladie. Je ne dis pas que c’est facile pour les enfants ni pour les parents, mais à partir du moment où on valorise toutes les formes d’intelligence et qu’on les inclut dans la société en tenant compte de leurs défis, on se rend compte qu’en voulant les conformer ou les « guérir », on y perd pas mal plus qu’on y gagne. L’autisme, ce n’est pas quelque chose qu’on « a », c’est ce que les autistes « sont ». Quand les parents disent vouloir « guérir » leurs enfants autistes, ce qu’ils disent au fond, c’est qu’ils voudraient un enfant différent.

  • Francois S.
    08/08/2018 01:11

    t’en pense quoi toi qui maîtrise le sujet je ne sais pas quoi penser

  • Mohamed A.
    07/08/2018 22:30

    La sante du enfants et en jeux mais dans certains payes . THE GAME IS OVER . ONLY HYPOCRIT . ...