retour

Ces bactéries qui influencent notre cerveau

Des milliards de bactéries vivent en nous et influencent directement notre cerveau. Voilà comment.

Ces bactéries qui influencent notre cerveau

Saviez-vous que des milliards de bactéries vivent en nous ? Ces bactéries ont même leur propre patrimoine génétique. Elles produisent des molécules, qui passent dans la circulation sanguine et donc dans le cerveau.

Rien que dans son microbiote intestinal, chaque être humain porte entre 1.000 et 100.000 milliards de bactéries. « On compte une à dix fois plus de bactéries que nos propres cellules. Ces bactéries qui nous composent, on en a un peu partout », précise Sophie Yvon, docteure en neurogastrologie et en nutrition. Les bactéries sont en effet présentes sur la peau, dans les poumons, dans la flore vaginale… Et elles pourraient influencer notre cerveau.

« Est-ce que je contrôle vraiment ce qui se passe dans mon corps ? »

Car ces bactéries elles ont leur propre ADN ! « Elles ont leur propre patrimoine génétique. Ce qui pose question : ‘’Est-ce que je contrôle vraiment ce qui se passe dans mon corps ?’’ », s’interroge Sophie Yvon. En dehors des bactéries par ailleurs, des virus, des champignons ou des protozoaires entrent dans la composition de nos microbiotes.

En ce qui concerne le microbiote intestinal humain, on peut retrouver plus de 2.000 espèces de bactéries. Chaque personne en porte environ 200. « Ce microbiote-là, il est unique, il n'appartient qu'à vous. On a tous des empreintes digitales différentes. Et de la même manière, on a tous des microbes intestinaux différents », explique Sophie Yvon.

« Un bébé qui grandit à la campagne ne va pas avoir le même microbiote qu'un bébé qui grandit dans un appartement »

C’est lors de l’accouchement de la mère que les premières bactéries colonisent le système digestif du bébé. « Tout ce que va connaître le bébé jusqu'à l'âge de 2 ou 3 ans va façonner son microbiote. Un bébé qui grandit à la campagne au contact de la nature ne va pas avoir le même microbiote qu'un bébé qui grandit dans un appartement désaffecté à la javel », développe la docteure en neurogastrologie. Vers 2 ou 3 ans, le microbiote de l’enfant commence à devenir stable.

Les bactéries jouent un rôle clé dans la digestion et dans la défense immunitaire. Et elles communiquent avec le cerveau. « Ce sont des êtres vivants, appelle Sophie Yvon. Donc comme tout être vivant, elles vont consommer et elles vont produire des molécules qui vont passer dans la circulation sanguine. À partir du moment où c'est dans la circulation sanguine, ça passe au cerveau. »

Un espoir dans les cas d’autisme ?

Certaines spécificités neurologiques pourraient en outre être liées au microbiote intestinal. C’est le cas du spectre autistique. « En regardant le microbiote intestinal, des chercheurs ont pu dire si telle personne ou telle personne était autiste ou non. Ça veut dire qu’il se passe quelque chose dans le ventre. Après, on est incapable de dire si le microbiote du ventre a été affecté et qu’en conséquence, il affecte le cerveau, ou si c'est l’autisme qui affecte le ventre », tempère la docteure en neurogastrologie.

Ces chercheurs ont administré des antibiotiques à des enfants autistes afin de modifier leur microbiote intestinal. Ils ont ainsi observé que pendant les trois semaines du traitement antibiotique, les symptômes d'autismes étaient réduits. Dès lors qu’ils ont arrêté le traitement, les symptômes étaient revenus. « Ça prouve bien qu’en agissant sur le ventre, on agit sur le cerveau. Maintenant, ce qu'il reste à savoir, c'est comment contrôler ça, comment réduire les symptômes d'autisme efficacement. Les antibiotiques, ce n’est pas la bonne solution parce que ça a trop d'impact sur la santé », conclut Sophie Yvon.

31/05/2020 09:00
  • 505.4K
  • 317

74 commentaires

  • Annaïck P.
    09/06/2020 16:24

    C'est passionnant. Merci.

  • Vanessa S.
    07/06/2020 08:03

    On peut remercier Bechamp qui le savait déjà depuis très longtemps!

  • Aurelien F.
    05/06/2020 07:14

    Super vidéo explicative sur l'intérêt du microbiote. Pour bien l'entretenir il faut une alimentation diversifiée et riche en probiotiques, comme dans le kéfir de fruits ou les légumes fermentés.

  • غسان ا.
    03/06/2020 09:24

    S'il vous plaît, j'ai une question quelle est la différence entre les bactéries et les virus?

  • Patricia R.
    02/06/2020 15:24

    Si la clef est dans le ventre, aïe aïe aïe!

  • Sara A.
    01/06/2020 20:55

    c t'un sujet important surtout pour les autiste

  • Judith P.
    01/06/2020 12:02

    Tres..très intéressant...inconsciemment..on sait ....et ton explication est d'une grande compréhension...je haïssais mon médecin...a qui je me plaignais de maux qu'il ne comprenait pas...et me répondais "mais cest dans votre tête...."...nous sommes uniques.. Ça je l'avais déjà compris...unique dans notre complexité...merci Sophie!!!! De mettre des points sur mes i.....jai hâte de voir tes prochaines publications....bisous à toi..avec tendresse

  • Christian B.
    01/06/2020 09:45

    C'est l invasion !!

  • Brice A.
    01/06/2020 09:06

    Si jamais les bactéries quittent le rectum directement avec plein de déchet pour le cerceau " ça donne alors ces réactions 😂 je rigole .J' adore la Biologie .

  • Julie H.
    01/06/2020 07:16

    pour aller plus loin... 😯

  • Evelyne R.
    01/06/2020 05:38

    À force de tout asceptiser, que vont nous devenir ?

  • Marie-anne L.
    01/06/2020 05:19

    bon tu vas plancher sur tout ça et nous sauver stp

  • Pierre Q.
    01/06/2020 03:59

    Très intéressant

  • Frédérique G.
    31/05/2020 23:43

    Intéressant 🤔

  • Fred F.
    31/05/2020 22:59

    Pour être intelligent et résistant aux maladies arretez de vous laver.😂 Mangez vos crottes de nez c est un antiviral et un antibiotique hors pair. 🤔 Dormez dans un bac à ordures, ça endurci les defenses immunitaires. 😁 Non je plaisante bien évidemment, mais en revanche prendre des médicaments pour un oui ou pour un non ainsi que de tout aceptiser, prendre 3 douches par jour et se laver les mains toutes les 5 mn affaibli les défenses immunitaires. En effet, les bactéries sur l épiderme sont un rempart contre les virus et mauvaises bactéries. L alimentation trops riche en lipides ainsi que la consommation de trops de protéines carnées aussi abîme l organisme notamment la flore intestinale et vous expose à d innombrables maladies du simple virus à une myriade de cancers.

  • Chloé S.
    31/05/2020 22:36

    , notre deuxième cerveau !

  • Chris D.
    31/05/2020 21:52

    A force de nous aseptiser nous ne laissons pas notre corps produire ses défenses et cela nous affaiblit... faisons confiance à nos cellules et si nous avons de la fièvre, laissons là car elle est le signe que nos cellules sont en guerre qu elles sauront mener...

  • Danielle S.
    31/05/2020 21:42

    Et tout le monde se lave les mains avec des anti bactériens qui tue les bonnes bactéries qui nous défendent des mauvaises

  • Kêz M.
    31/05/2020 21:09

    Merci pour l informations. mais je dis aussi que nous sommes des bactéries

  • Sof M.
    31/05/2020 20:09

    le ventre est le domicile de tous les maladies

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.