Comment éviter la fatigue liée aux visioconférences

Les visioconférences comme Zoom ou Skype fatiguent notre cerveau. Voici 3 conseils concrets pour ne pas finir trop épuisé.

Comment éviter la fatigue liée aux visioconférences

Les visioconférences comme Zoom ou Skype fatiguent notre cerveau. Paul Brazzolotto, docteur en psychologie cognitive, donne 3 conseils concrets pour ne pas finir trop épuisé.

Couper son retour vidéo et celui de ceux qui ne parlent pas

Premièrement, pour Paul Brazzolotto, il est primordial de réduire le plus possible les informations captées en visioconférence. Pour cela, quand l’outil le permet, il est conseillé d’éliminer le retour caméra pour ne pas se focaliser sur son propre visage. La présentation en mosaïque est à éviter car elle délivre une surcharge d’informations à votre cerveau.

Ne faire qu’une seule chose à la fois

Même s’il est tentant de vaquer à d’autres occupations en parallèle de sa visioconférence, notre cerveau, lui, n’en est pas pleinement capable. Il va devoir osciller entre les différentes tâches qu’il doit accomplir. Le problème est que chaque oscillation occasionne une perte d’informations et de temps, et donc aussi, d'efficacité, tout augmentant la sensation de fatigue.

Prévoir des réunions courtes et des pauses régulières

Dans le sport comme au travail, il est important de s’accorder des moments de repos pendant lesquels on va pouvoir restaurer nos ressources. Des études scientifiques ont montré que l’absence de pause est intimement liée à la fatigue mentale. Pour l’éviter, il est conseillé de prévoir des réunions courtes, d’une demi-heure, autour d’un ou deux sujets.

avatar
Brut.
6 avril 2021 19:19