Des bébés génétiquement modifiés seraient nés en Chine

Les premiers bébés génétiquement modifiés ont-ils vu le jour en Chine ? C'est en tout cas ce qu'a annoncé le scientifique He Jiankui, qui aurait lui-même mené l'expérience…

Des bébés génétiquement modifiés seraient nés en Chine

Des bébés génétiquement modifiés seraient nés en Chine. C'est le scientifique He Jiankui qui l'a annoncé.

Il est difficile de savoir si le scientifique He Jiankui a réellement génétiquement modifié des gènes chez des embryons, mais les avancées scientifiques le permettent bel et bien. Comme l'explique He Jiankui : "Le monde est passé au stade de la modification des gènes chez l'embryon. Il y aura quelqu'un, quelque part, qui le fera. Si ce n'est pas moi, c'est quelqu'un d'autre.“

Pourtant, l'essentiel de la communauté scientifique tire déjà la sonnette d'alarme. Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS, "la modification génétique peut avoir des conséquences involontaires, donc c'est un univers inconnu qui doit être pris au sérieux." Tedros Adhanom Ghebreyesus précise : “Cette question de la modification génétique est sérieuse parce qu'elle soulève des questions éthiques, sociales et de sécurité. Et cela ne peut se faire sans des lignes directrices claires, des normes qui couvrent toutes les questions éthiques, sociales et de sécurité."

He Jiankui aurait modifié l'ADN d'embryons fécondés in-vitro donnant naissance à des jumelles. Cette modification génétique aurait été réalisée grâce à un outil révolutionnaire : les ciseaux génétiques. Ils permettent de remplacer n'importe quel gène facilement et à bas coût sur n'importe quel organisme vivant.

Pour expliquer son acte, He Jiankui affirme avoir voulu protéger les jumelles du SIDA contracté par leur père. Mais l'argument du scientifique est remis en cause car des solutions médicales existent déjà pour éviter de contaminer ses enfants.

Certains scientifiques évoquent une autre raison à l'acte de He Jiankui : une étude récente suggère que le gène modifié pourrait aussi augmenter les capacités cérébrales des jumelles. Les bébés seraient alors les premiers “humains augmentés“ génétiquement.

Une enquête du gouvernement provincial de Guangdong a confirmé la naissance des jumelles. La justice chinoise a décidé de poursuivre He Jiankui pour ses recherches menées illégalement. En attente de son jugement, le scientifique a été placé en résidence surveillée.

avatar
Brut.
22 mai 2019 07:45