K-Beauty : faut-il se méfier des cosmétiques sud-coréens ?

"On a retrouvé un produit qui est un perturbateur endocrinien suspecté." Ces cosmétiques sud-coréens "mignons" ont de plus en plus de succès. Mais sont-ils dangereux pour la santé ? Léa Assouline de Générations Cobayes s'est intéressée à ces produits.

Les cosmétiques sud-coréens envahissent le marché

Masques en tissu, produits à base d’aubergines, de bananes, de vin rouge… Ils ont fait fureur en Asie du Sud-Est, et ont conquis les Européens.

Tout a commencé avec la mode de la BB crème, venue tout droit de Corée du Sud. Aujourd’hui, d’autres produits sud-coréens ont envahi le marché des cosmétiques européens. « Maintenant, vous allez pouvoir en retrouver assez facilement. Les masques en tissu, par exemple, c’est vraiment la chose la plus accessible et la plus simple d’utilisation » explique Laura Kermine, vendeuse chez Besides Kimchi, une boutique spécialisée dans les soins coréens.

Des ingrédients « naturels »

Le truc en plus de ces produits réputés ? Leurs ingrédients farfelus. « L’aubergine, c’est vraiment à la mode en ce moment en Corée. Il y a aussi des masques à l’eau de mer et aux perles marines, au vin rouge, à la perle et à l’arbutin, de plantes… » poursuit Laura Kermine.

Pour attirer l’attention des clients et se distinguer des autres soins, les marques jouent beaucoup sur l’esthétique des produits. Elles misent aussi sur le côté « naturel » des cosmétiques. Mais cet argument est à prendre avec des pincettes.

Une présence de perturbateurs endocriniens

« On en a fait analyser certains par notre comité scientifique. Par exemple, dans un masque pour les mains à la banane et un masque pour le visage à la tomate, on a retrouvé un perturbateur endocrinien suspecté : le phénoxyéthanol » prévient Léa Assouline, co-présidente de l’association Générations Cobayes.

avatar
Brut.
23 juin 2019 09:49