retour

La rumeur des tatouages sous forme de décalcomanie imbibés de LSD

Des tatouages en décalcomanie à destination des enfants pourraient être imbibés de LSD. Cette rumeur a semé la panique dans les familles françaises à la fin des années 80. L’historien Thomas Snegaroff revient sur son origine et sa propagation.

La légende des tatouages au LSD

« Attention à vos enfants, ils risquent d'utiliser des tatouages en forme de décalcomanie, qui, en fait, sont imprégnés de LSD ». Ce simple tract, circulant de famille en famille à la fin des années 80, a plongé de nombreux parents dans la panique. L’historien Thomas Snégaroff décrypte pour Brut cette étonnante rumeur.

La rumeur des tatouages au LSD naît en France en 1988. Des familles se transmettent un tract qui dit : “Attention à vos enfants, ils risquent d'utiliser des tatouages en forme de décalcomanie, qui, en fait, sont imprégnés de LSD”. « C'est une rumeur sous forme de panique qui va s'emparer de tas de familles dans le sud de la France, d'abord, puis dans le nord, puis même dans les territoires d’outre-mer » raconte l’historien Thomas Snégaroff.

Cette rumeur aura « une force extraordinaire » estime Thomas Snégaroff. Tout le monde la transmet, même s’ils n’y croient pas forcément, préférant se tromper, mais assurer la santé de leurs enfants. Mais d'où vient cette rumeur des tatouages au LSD ? Selon certains sociologues, cette légende remonterait à une opération de police dans le New Jersey, en 1980, huit ans plus tôt. Les policiers tombent sur un stock de buvards imbibés de LSD.

À l’origine de la rumeur : des buvards de LSD à l’effigie de Mickey aux États-Unis

Or, sur ces buvards, on trouve des têtes de Mickey qui permettent de savoir d'où ils proviennent : « Quels sont, en gros, les dealers qui les ont diffusés, les gangs qui les ont diffusés » précise Thomas Snégaroff. C’est à ce moment-là qu’apparaît « une première indication, très différente de celle qui va devenir ensuite la panique, qui dit : “Attention, des enfants pourraient prendre ces buvards pour des tatouages.” Point final » explique Thomas Snégaroff.

Des années plus tard, en 1986, les premiers tracts, mettant en garde sur des décalcomanies potentiellement imprégnés de LSD, commencent à circuler aux États-Unis. Alors, comment cette rumeur arrive en France ? Selon certains, ce fameux tract est traduit en français quand il arrive au Québec, en 1987. « C'est probablement que du Québec, des voyageurs français le ramènent en France » suppose Thomas Snégaroff.

La rumeur aurait probablement duré jusque dans les années 90. « C'est intéressant de voir le cheminement de la santé publique jusqu'à une théorie assez complotiste qui ne tient pas la route parce qu’on a révélé, finalement, qu'il n'y avait jamais eu de plan concerté d'empoisonnement des enfants » conclut Thomas Snégaroff.

26/08/2019 06:19
  • 154.5k
  • 263

74 commentaires

  • Nadia R.
    29/08/2019 10:28

    Je me rappelle les mises en garde de ma mère 😂😂😂

  • Jess D.
    28/08/2019 12:25

    Et on en trouve où ?

  • Alex A.
    28/08/2019 11:03

    mon anniversaire c'est bientôt 🤩

  • Alperen D.
    28/08/2019 04:41

    Hahahahahahah

  • Caroline D.
    27/08/2019 09:57

    fais gaffe haha

  • Cyrielle B.
    27/08/2019 05:30

    😊😊

  • Jérôme H.
    27/08/2019 05:04

    Donc monsieur Snegaroff " l'historien " démonte des rumeurs grâce à des " on pense que " et des " ça serait de là" ah oui aussi "des discussions avec ses copains !! Hum . En plus il rajoute le terme de complotiste sans que la dite fausse rumeur ne s'apparente a aucun complot! Bref France un faux et Brut seraient ils là pour transmettre de vrais mauvaises informations ??😂 Argg me voilà complotiste . Et Macron ? Il a fait crever des yeux oui ou non ?

  • Jennifer D.
    27/08/2019 01:10

    après on se demande pourquoi je ne suis pas sociable... Quand on voit que la population française est assez stupide pour croire qu'il y a du LSD dans les tatouages malabar.. Ce n'est absolument pas étonnant

  • Thomas M.
    26/08/2019 20:47

    pourquoi répéter le mots complotiste tou les 10 seconde dans cette video . en bon complotiste moi je dit brut et payer par le gouvernement a chaque foi quil arrive a casé le mot lol je sans voir venir la prochaine video sur la terre plat ptdr

  • Celine F.
    26/08/2019 16:05

    Oui oui je confirme, dans les années 90 cette légende avait persisté. Et la même chose avec les timbres de La Poste !

  • Auriane K.
    26/08/2019 15:40

    😂😂😂😂

  • Madé P.
    26/08/2019 14:42

    😁😂😂

  • Leila L.
    26/08/2019 14:29

    Passionnant

  • Hervé A.
    26/08/2019 14:18

    bonjour je suis né en 1980 à Épinal et oui quand j'étais enfant mes parents m'avaient dit de faire attention avec les buvards, et ensuite c'était faire attention aux cartes qu'on échanger à l'époque (les cartes DBZ) des mesures on même était prise par l'école pour interdire l'échange de carte...

  • Anne M.
    26/08/2019 14:16

    Intelligent.

  • Patrice G.
    26/08/2019 14:03

    Ce n était pas les tatouages mais les gommettes et du reste sous forme de gommettes le lsd ça existait

  • Hugo D.
    26/08/2019 13:53

    sont fou 😂

  • Poppy D.
    26/08/2019 13:26

    et ben j'étais même pas au courant :p

  • Mario A.
    26/08/2019 13:08

    Une des besoins des enfants Lucy in the sky with diamonds. 🇲🇽

  • Del T.
    26/08/2019 12:56

    Je me souviens de cette information. Si ça avait été vrai et l âge j' aurai ai recherche les décalcomanies comme on recherche des pokémons 😂

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.