retour

Le témoignage de Béatrice Gurrey sur alzheimer

"Quand cette maladie arrive dans une famille, cette famille perd son identité." Les deux parents de Béatrice Gurrey ont été touchés par Alzheimer. Elle raconte comment elle a dû faire face à la maladie dans un témoignage poignant.

04/05/2018 00:00
  • 366.4K
  • 302
Brut - Le livre

90 commentaires

  • Nour B.
    23/06/2018 12:38

    c est une leçon à saisir .après 65 ans ça peut être moi et toi et l autre.ça n exclut personne .On doit s en rendre compte et commencez à chercher des moyens de rendre la vie quotidienne dun malade et de sa famille un peu facile à vivre avec de l aide au quotidien .Ici au Maroc la génération 3ème âge est très mal vécu .

  • Jacqueline M.
    21/05/2018 20:18

    Je partage ce que je viens de lire. Merci à cette personne qui a eu le courage de rendre ce témoignage.

  • Florence J.
    19/05/2018 08:38

    Je le vis actuellement avec mon papa. Je soutiens ma maman au jour le jour, elle est épuisée et nous puisons toutes les deux dans nos réserves de courage. Mon papa était un sage, mon modèle et le modèle pour mon fils. Je profite de chaque moment avec lui, même si c'est parfois pénible. je me fabrique mes souvenirs. Il y a encore toujours des moments de complicité, des fous rires et des dicsussions sans queue ni tête, mais cela ne fait rien, mais cette maladie me met tellement en colère ! pourquoi dépenser autant d'argent pour aller sur mars alors que la recherche pour toutes ces maladies serait bien plus indispensable !!

  • Sylvie M.
    19/05/2018 07:57

    Et bien elle n’est pas la seule à avoir vécu ce calvaire ...

  • Thérèse J.
    18/05/2018 18:36

    quelle souffrance dans les EHPADS et bravo les filles ,je vous soutiens

  • Huguette J.
    17/05/2018 19:01

    Cette maladie est épouvantable ! Pourquoi tant de personnes atteintes ? Mon père à l age de 71 ans est entré en démence et est décédé à 73 ans ! Tristecde voir son père ainsi je .be l oublie pas !

  • Antonie L.
    17/05/2018 05:55

    je l'ai vécu avec ma grand-mère dont je me suis occupé , c'est très difficile à vivre ! je suis tombé moi-même gravement malade à son décès .

  • Marie G.
    16/05/2018 21:01

    toute la première moitié où elle décrit l'effet de la maladie c'est exactement comment est ma voisine que j'ai "secourue".... Ça fait peur cette maladie en vraie, surtout quand tu t'en rends compte ça doit être dur

  • Quentin D.
    16/05/2018 12:15

    😢❤

  • Léa M.
    16/05/2018 08:42

    Elif Blt

  • Sabrina I.
    16/05/2018 07:54

    Amel Meddouri

  • Crapu L.
    16/05/2018 00:51

    très touchant !

  • Julien B.
    15/05/2018 23:43

    Il faudrait commencé à comprendre les causes pour mieux en éviter les conséquences. Injecter l'argent dans le soin ne fera qu'accroître le nombre de malade vu que ce sont nos modes de vies et de consommation qui sont la cause...par contre, la formation d'un personnel ne sert à pas grand chose quand il y a des gens qui n'ont ni conscience, ni scrupules.

  • Marie T.
    15/05/2018 21:51

    :)

  • Léna P.
    15/05/2018 19:19

    Mon grand père en a été atteint il avait une mémoire pire que celle d"un éléphant ! Il retenait tt mémorisait tt ! A la fin il ne se rappelait plus de moi sauf dans ces meilleurs jours....je souhaite du courage à ceux qui malheureusement le vivent actuellement

  • Ambre P.
    15/05/2018 16:56

    très très intéressant..

  • Nadine D.
    15/05/2018 14:11

    oui, c'est bien cela je l'ai vécu et je le ressent!

  • Guigøu P.
    15/05/2018 13:59

    Merde j'ai oublié ce que je voulais commenter ...🤔

  • Guy B.
    15/05/2018 13:14

    Ceux qui ont vécus çà dans leur famille comprennent de quoi on parle je ne souhaite çà à personne

  • Mari H.
    15/05/2018 12:04

    Quand vous avez vécu avec cette personne dans son état normal et que petit à petit son cerveau n’est plus capable de suivre une petite conversation où vous regarde les yeux dans le vide ne sachant pas qui vous êtes et surtout ce que vous lui dite alors c’est moi qui me sens perdue . J’ai beau cherché dans sa boîte à souvenirs , il n’y a plus rien alors je lui prends les mains pour les reconnaitre. Ses mains ne bougent pas non plu. Je touche sa peau , je mets ma tête contre son cou et là je reconnais son odeur. La douceur de sa peau . Les mots ne sont plus. Ecessaires

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.