Maxime Ginolin alias MagiCJacK dénonce la grossophobie

"Je n’aurais pas imaginé que ces personnes faisaient face à autant de discriminations, de remarques, de méchanceté". Maxime Ginolin raconte à Brut pourquoi il a décidé de réaliser le film "Grosse".

Hé, mais c'est la grosse! Ouais, c'est la grosse vache! Pourquoi t'es grosse? Ouais, pourquoi ? C'est parce qu'elle bouffe trop une grosse baleine. Dans son dernier film "Grosse", le réalisateur et YouTubeur Maxime Ginolin, alias Magic Jack, les discriminations faites aux personnes en situation d'obésité. dénonce Pour l'écriture du film, j'ai eu l'immense chance d'intégrer un groupe de parole qui s'appelle "Obèses Anonymes" où plusieurs personnes en situation d'obésité se retrouvent pour parler de leur quotidien et de leurs souffrances. Je n'aurais pas imaginé que ces personnes faisaient face à autant de discriminations, de remarques, de méchanceté, de moqueries, de violences gratuites qu'elles soient psychologiques ou physiques, en allant jusqu'à de la violence gynécologique en passant par un petit copain honteux, par une maman qui achetait des crèmes contre la cellulite à sa petite fille. En France, chez les enfants et adolescents entre 6 et 17 ans, 16 % des garçons et 18 % des filles sont en situation de surpoids ou d'obésité. de la population, ce chiffre atteint 47 %. Beaucoup de gens pensent que les personnes sont obèses uniquement parce qu'elles sont feignantes ne font pas de sport ou parce qu'elles ou qu'elles ont une alimentation très mauvaise. Mais le problème, encore une fois, c'est de ne pas prendre en compte l'intégralité des multiples facteurs. Dire seulement à quelqu'un de faire du sport, ça ne traite absolument pas l'aspect psychologique qu'il peut y avoir derrière, les traumas ou pourquoi la personne en est arrivée là. Une phrase extrêmement importante du film qui m'a été redite plusieurs fois par les personnes que j'ai pu avoir la chance d'interroger, c'est : "Je mange mes émotions." Elle est plus grosse que moi alors que ce n'est qu'une enfant, tu comprends? Dans ce genre de moment, je ne me nourris pas, je mange mes émotions, je les engouffre et les avale pour mieux oublier ma vie. Les remarques, les injonctions à la minceur se révèlent être extrêmement traumatisantes pour beaucoup de personnes qui, au final, au lieu de ou les faire changer, très souvent, ça a tendance à les faire sombrer encore plus. Ça peut aussi créer ce qu'on appelle "Teffet yoyo", c'est-à-dire que la personne va se motiver, puis va perdre va en reprendre énormément. un peu de poids, puis d'un coup Ce qui va évidemment démotiver la personne, ça peut la faire entrer en dépression. Il faut vraiment comprendre que toutes ces injonctions, cette façon de faire, ces moqueries, sont des choses qui peuvent détruire des personnes et les marquer sur toute une vie. Il est vraiment important que l'on puisse évoluer sur ce sujet, remettre en question des préjugés que l'on peut avoir et évidemment parfois ce qui nous semble bon pour nous ne l'est pas forcément pour les autres.

avatar
Brut.
19 janvier 2019 07:42