Ne pas boire d'alcool pendant 1 mois, c'est le "Dry january"

Ne pas boire une seule goutte d'alcool... pendant 1 mois. đŸșđŸ· C'est le dĂ©fi "Dry january". Et voilĂ  pourquoi c'est peut-ĂȘtre une bonne idĂ©e.

Ne pas boire d'alcool pendant 1 mois. C'est le "Dry January".


Lancé en 2013 en Grande-Bretagne, ce défi est de plus en plus suivi.
En 2018, 3 millions d'habitants l'ont relevé.


Pour des raisons de santé, évidemment, j'ai trouvé que l'alcool et aussi pour moi, avait un impact assez émotionnel. Les gens parlent souvent de la descente d'alcool le lendemain matin quand ils ont la gueule de bois et des trucs comme ça. Moi, ça me rendait anxieuse et déprimée. Et une fois que j'ai identifié qu'il existait un lien avec l'alcool, je me suis dit : "Voyons ce qu'est la vie sans elle."


Un chercheur de l'université de Sussex dans le sud du pays a suivi plus de 1700 Britanniques pendant ce mois sans alcool. Résultat : aprÚs un mois d'abstinence, 67 % d'entre eux ont gagné en énergie et 57% en concentration.
Ne plus consommer d'alcool pendant 31 jours, c'est aussi améliorer la qualité du sommeil et perdre du poids. Parmi les 1700 participants au défi, 800 ont constaté des bénéfices encore 8 mois aprÚs. Au-delà des bénéfices physiques, 93 % des participants ont également constaté un sentiment d'accomplissement. Chaque année, un Britannique consomme en moyenne 12,3 litres d'alcool quand un Français en consomme 11,7 litres.
Michel Reynaud, Professeur en psychiatrie et addictologie : "Un peu plus de 30% des hommes de 18 Ă  35 ans consomment de façon dangereuse, excessive, et 15 % des femmes et il y a 5 Ă  6% de dĂ©pendants. Ces consommations, on va dire au-delĂ  de 2, 3 verres par jour ou au-delĂ  de 5 verres en une fois, quand c'est rĂ©gulier
 ce sont des consommations qui font augmenter de façon exponentielle les problĂšmes."
En France, l'alcool est responsable de 49 000 décÚs chaque année.


avatar
Brut.