Pollution à l'arsenic : les habitants de la vallée de l'Orbiel témoignent

"Les enfants de la vallée de l'Orbiel ne valent-ils pas autant que les enfants de Paris ?" Dans cette vallée où la pollution menace la santé des enfants depuis des années, les habitants se sentent abandonnés par l'État français. Les journalistes de C Politique sont allés à leur rencontre.

Les enfants de la vallée de l’Orbiel contaminés par un puissant pesticide

"Les enfants de la vallée de l'Orbiel ne valent-ils pas autant que les enfants de Paris ?" Dans cette vallée où la pollution menace la santé des enfants depuis des années, les habitants se sentent abandonnés par l'État français. Les journalistes de C Politique sont allés à leur rencontre.

La vallée de l’Orbiel est polluée par les déchets d’une ancienne mine d’or. Les habitants de la régions s’inquiètent pour la santé des enfants et se sentent abandonnés par les pouvoirs publics.

Le maire de Lastours, Max Brail, est horrifié par la situation : « Les enfants se retrouvent impactés et chargés en arsenic (…) parce que des exploitants, des gens ont cherché à faire du fric sous le couvert d’administrations qui l’ont toléré ».

Le 15 octobre 2018, des pluies diluviennes se sont abattues sur la région. Les cours d’eau sont sortis de leurs lits et ont charrié des tonnes de sédiments chargés en arsenic dans les cours d’écoles d’Orbiel.

Les parents d’élèves sont dans « l’incompréhension totale » et ne savent pas quoi faire : les enfants de la vallée de l’Orbiel ont des taux d’arsenic allant jusqu’à 22. Au-dessus du seuil de 10, les enfants contaminés font face à des risques de cancers et de problèmes cardio-respiratoires.

L’Agence régionale de santé de la région ne nie pas le problème. Cependant, le directeur général adjoint de l’ARS Occitanie, Jean-Jacques Morfoisse, insiste que l’arsenic est seulement *« dangereux après des années d’exposition. » *

Max Brail, le maire de Lastours, revient sur les recommandations insuffisantes publiées par l’ARS : « On nous prend pour quoi ? (…) Qu’est-ce qu’on fait pour la source de la pollution ? »

La source de la pollution se trouve désormais dans une décharge à ciel ouvert : la décharge de Nartau. « On a réussi à isoler le site de Tchernobyl, je ne vois pas pourquoi on n’arriverait pas à traiter des milliers de tonnes de toxiques », s’indigne Frédéric Ogé, ancien chercheur au CNRS.

Le plomb fondu lors de l’incendie de Notre-Dame a été nettoyé en 4 mois. Le maire de Lastours pose alors la question : "Les enfants de la vallée de l'Orbiel ne valent-ils pas autant que les enfants de Paris ?"

avatar
Brut.