Si je devais me faire vacciner contre le Covid dans le monde...

Vaccinodromes, consentement, population prioritaire… La vaccination contre le Covid dans le monde, comment ça marche ?

Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 s’accélèrent dans le monde

Les campagnes de vaccination contre le coronavirus ont débuté depuis plusieurs semaines dans différents pays du monde, à des rythmes divers. Décryptage.

Un rythme de vaccinations accéléré en Israël et en Allemagne

Nous sommes en avance sur tout le monde” , a déclaré le président Israélien Benjamin Netanyahu, vacciné dès le 19 décembre. En Israël, les professionnels de santé et les personnes vulnérables sont prioritaires. L’objectif : vacciner 2,5 millions de personnes d’ici fin janvier, soit un quart de la population. En Allemagne, la campagne commencée le 27 décembre a déjà vacciné 240 000 personnes au 2 janvier 2021, et le pays a choisi d’installer 410 “vaccinodromes”. Stefan Reub, chef du district Werra-Meissner, explique que la règle nationale est fixée à 1000 vaccinations par jour, réalisées entre 7h et 22h.

La France est la seule à imposer une consultation pré-vaccinale

Richard Dalmasso, directeur adjoint du CHRU de Tours explique : “Il faut qu’il y ait une pré-visite vaccinale qui atteste du bon état médical du patient, et la deuxième chose c’est la recherche de son consentement.” 516 doses avaient été administrées au 1er janvier 2021. Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le 4 janvier 2021 ouvrir plusieurs milliers de centres de vaccinations par jour.

La stratégie de vaccination américaine

La première vaccination a eu lieu le 14 décembre 2020. Anthony Fauci, immunologue, prévoit une issue optimiste, notamment en cas d'une population vaccinée à 75-80 % : “nous pourrions approcher un degré de normalité très proche de celui auquel que nous étions auparavant”, précise-t-il. Joe Biden a déclaré s’engager à vacciner 100 millions de personnes au cours des 100 premiers jours de sa candidature. Au 2 janvier 2021, 4 millions de personnes étaient déjà vaccinées.

Le risque d’un accès limité pour les pays en voie de développement

Un cinquième de la population mondiale pourrait ne pas avoir accès au vaccin avant 2022. Frederick Kristensen, PDG adjoint CEDI, déplore : “Je suis très inquiet. Si des images se propagent aujourd'hui autour du monde montrant que tout le monde se fait vacciner dans les pays riches alors que rien ne se passe dans les pays en développement, c'est un très, très gros problème."

avatar
Brut.