Si je voulais vapoter dans le monde

Dans certains pays, la cigarette électronique peut conduire directement en prison. Si je voulais vapoter dans le monde…

Interdit et passible de prison en Thaïlande, sur ordonnance en Norvège… le vapotage ne fait pas l’unanimité partout

Dans certains pays, vapoter peut conduire directement en prison. Voyager avec une cigarette électronique pourrait s’avérer risqué.

Vapoter n’est pas autorisé partout dans le monde. Dépendant du pays et des règles mises en place, un fumeur de cigarettes électroniques peut risquer la prison.

En Inde, vapoter est désormais interdit depuis le mois de septembre 2019 et peut conduire à une peine d’un an de prison.

Selon Aronjoy, un jeune homme indien, « le gouvernement croit qu'il est acceptable de fumer des cigarettes, qu'il est acceptable de fumer du tabac, ce qui est beaucoup plus nocif pour notre santé que le vapotage."

Aux États-Unis, l’État de New York et du Michigan ont restreint drastiquement la vente de e-liquide en septembre 2019 afin de dissuader la jeunesse américaine. 40 % des élèves de terminale vapotent au sein de l’État de New York. Selon Andrew Cuomo, gouverneur de l’état de New York, « les produits aromatisés sont très attirants pour les jeunes. » À côté du problème de l'accoutumance à la nicotine, la restriction de la vente de e-liquide est aussi une réponse des autorités aux 380 malades dûs à la vape et aux 6 décès potentiellement liés.

En Thaïlande, vapoter est passible de 10 ans de prison. Depuis 2014, le gouvernement thaïlandais a interdit l’utilisation et la vente des cigarettes électroniques.

En Norvège, une autorisation est nécessaire afin de pouvoir vapoter. Considérées comme des médicaments au même titre que d’autres moyens de sevrage, vapoter n’est autorisé qu’en présentant une ordonnance ou un certificat médical. Cependant, seules les cigarettes électroniques fabriquées au sein de l’Union Européenne sont autorisées.

En France, vapoter dans les établissements scolaires, au travail et dans les transports en commun est interdit. Mais sauf règlement intérieur ou arrêté municipal, vapoter dans les bars, les restaurants et les stades est autorisé. Depuis 2017, les établissements concernés doivent signaler de manière visible l'interdiction. Vapoter dans un lieu interdit est passible d'une amende de 35 €.

avatar
Brut.