11 septembre : le pompier Richard Alles se souvient

Le 11 septembre 2001, il était parmi les premiers pompiers à intervenir au World Trade Center après les attentats qui ont coûté la vie à près de 3000 personnes. 18 ans après, Richard Alles se souvient.

11-Septembre 2001 : Un pompier, Richard Alles, lutte pour les droits des victimes atteintes de cancer de la peau

Le 11-Septembre 2001, presque 3000 personnes ont perdu la vie lors des attentats du World Trade Center. Un pompier nommé Richard Alles faisait partie des premiers secouristes à arriver sur place. 18 ans plus tard, Richard Alles lutte pour que les survivants du 11-Septembre ne soient pas oubliés. 

Le 11-Septembre 2001, quatre avions de ligne ont été détournés par des membres du réseau djihadiste Al-Qaïda. Deux avions ont été projetés sur les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan. Les attentats du World Trade Center avaient fait environs 3000 morts. Richard Alles, pompier de la ville de New York, venait de terminer sa garde de 24 h quand le premier avion s’est encastré sur la tour Nord. Il se rend en urgence sur les lieux. Le pompier explique que malgré s’être préparé mentalement, gérer la situation était « très difficile ». C’était « presque surréaliste » ajoute Richard Alles.

Tout comme Richard Alles, des milliers de secouristes se sont précipités sur Ground Zero. Ils creusent à travers les décombres et les débris à la recherche de survivants. Les recherches vont durer 8 mois. Des années après le 11-Septembre 2001, les fumées inhalées par les secouristes ont été reconnues comme étant cancérigènes et mortelles. Le pompier a un survécu. 

Richard Alles veut montrer que le cancer de la peau est une maladie mortelle, contrairement à ce qu’il avait pu croire dans le passé. Pour Richard Alles et les autres secouristes, le cancer de la peau est un « cancer très agressif » : il est généralement diagnostiqué au stade 3 ou au stade 4. Le pompier présent lors des attentats du World Trade Center explique que le cancer de la peau est probablement le « cancer le plus répandu chez les personnes présentes lors du 11-Septembre. »

Après avoir pris sa retraite, Richard Alles s’est battu pour que les survivants et leurs familles soient correctement indemnisés. 99 % des pompiers qui ont travaillé à Ground Zéro ont eu au moins un problème respiratoire. En juillet 2019, Richard Alles a gagné un combat : le Congrès a adopté une loi pour augmenter les fonds destinés aux secouristes du 11-Septembre jusqu’en 2090. 

Richard Alles souhaite que les survivants du 11-Septembre ne soient pas oubliés. Le pompier confie qu’il pense souvent à la catastrophe : « Je peux littéralement voir les tours dans ma tête » conclut Richard Alles.  

avatar
Brut.