3 pays où la fête nationale n'est pas synonyme de célébration

Passé douloureux, polémique sur le choix de la date... 3 pays où la fête nationale n'est pas synonyme de célébration.

3 pays où la fête nationale n'est pas synonyme de célébration

Passé douloureux, polémique sur le choix de la date… Voici 3 pays où la fête nationale n'est pas synonyme de célébration.

L’Australie. En Australie, la fête nationale du 26 janvier est un jour de conflit et de tensions. « C'est un jour où des massacres ont eu lieu. C'est un jour où, vous savez, nos femmes et nos enfants ont été violés et assassinés par des colons blancs » raconte Lidia Thorpe, personnalité politique australienne.

Le 26 janvier, l’Australie célèbre l'arrivée de la première colonie britannique en 1788. Pour les descendants des colons, c'est donc un jour de fête. « Le 26 janvier, c'est le jour où la première flotte est arrivée, c'est un fait historique. Vous ne pouvez pas le changer. Donc, cela devrait être fêté parce que c'est un nouveau départ, une nouvelle nation. De la même manière, lorsque les Aborigènes sont arrivés, ils ont créé une nouvelle nation, il y a 40 000 ans » estime John, un citoyen australien.

Les descendants des Aborigènes considèrent le 26 janvier comme « le jour de l’invasion ». Chaque année, des milliers d’Australiens manifestent pour protester contre ce choix et demander un changement de date. « Les gens savent ce que cette journée représente et ils savent qu'ils ne devraient pas célébrer cette journée (…) si vous aimez ce pays, vous respecteriez tous les gens de ce pays, y compris les autochtones qui sont blessés et qui sont en deuil en ce jour » déclare Kudra Fella, une manifestante australienne.

Le Royaume-Uni. C'est l'un des rares pays au monde à ne pas avoir de fête nationale. Pourtant, chaque nation a sa propre fête : la Saint-George le 23 avril pour l’Angleterre, la Saint-Andrew le 30 novembre pour l’Écosse, la Saint-David le 1er mars pour le Pays de Galles et la Saint-Patrick le 17 mars pour l’Irlande du Nord.

Depuis des années, les responsables politiques tentent de se mettre d'accord sur une date commune. Avec le référendum du 23 juin 2016, les pro-Brexit veulent faire de cette date une fête nationale. « Nous devons commencer à penser collectivement à notre avenir. Et je pense que le 23 juin doit devenir un jour férié national et nous l'appellerons le Jour de l’Indépendance » a par exemple déclaré Nigel Farage leader pro-Brexit. Mais aucune date officielle n'a encore été choisie. Chaque 2ème samedi du mois de juin, une fête est organisée pour l'anniversaire de la reine. Une sorte de fête nationale officieuse.

L’Allemagne. La fête nationale allemande, c'est le 3 octobre. C'est le « jour de l'Unité allemande ». On commémore la chute du Mur de Berlin et l'unification de l'Allemagne. Mais dans la plupart des villes, les rues sont désertes. Pour les spécialistes, le manque d'engouement des Allemands pour leur fête nationale est dû à leur histoire. « Contrairement à la France, l'Allemagne a une histoire de fédéralisme, d'une nation qui s'est formée à partir de petits États. Donc il y a des identités régionales et il n'y a peut-être pas besoin d'afficher des grands symboles unificateurs » décrypte Birte Wassenberg, maître de conférences à l’Institut des hautes études européennes.

avatar
Brut.