retour

4 rites funéraires à travers le monde

On connaît les cérémonies d'enterrement. On connaît moins les cérémonies de déterrement. 4 rites funéraires à travers le monde.

Voici 4 rites funéraires à travers le monde

L’exhumation au Vietnam

Au nord du Vietnam, l’exhumation est un rite qui permet à l’âme du mort de passer dans l’au-delà. Habituellement à l’approche du Nouvel an lunaire, cette cérémonie a lieu trois ou quatre ans après l'inhumation du défunt. Selon Le Quy Duc, expert de la culture vietnamienne, “les os sont l’abri des âmes et des esprits des défunts” et pour cette raison ces os doivent être réenterrés dans une tombe appropriée.

Le retournement des morts

Pendant l’hiver austral, certaines communautés malgaches recourent aussi à l’exhumation. Ce rituel est l’un des plus pratiqués à Madagascar et porte le nom sacré du “famadihana”. Lors de ce rituel, le défunt passe du monde des morts à celui des ancêtres. Son corps est exhumé afin d’être recouvert d’un nouveau linceul. “C’est un moyen pour les vivants d’avoir un lien avec les morts”, explique une habitante. La fin de la procession donne lieu à une grande fête.

L’inhumation

L’inhumation est prescrite par les 3 grandes religions monothéistes : le christianisme, l’islam et le judaïsme. Il y a 100 000 ans, les hommes enterraient déjà leurs morts, cette pratique s’est donc répandue avec la sédentarisation. Perçue comme un moyen de protéger le corps et la dignité du défunt, dans de nombreuses cultures, l’enterrement est lié à la croyance en une vie après la mort. Il s’agit d’une condition pour accéder au paradis.

La crémation

Dans la religion hindoue, la crémation sert à libérer l’âme du mort, afin qu’elle puisse se réincarner. Le défunt est placé sur un brancard, sur un grand bûcher. Ensuite, les cendres du défunt sont jetées dans le Gange, ou dans un autre cours d’eau. Très onéreuse, la crémation sur les bords du Gange est réservée uniquement à certaines castes de la société indienne.

01/11/2019 12:53
  • 571.4k
  • 233

161 commentaires

  • Viviane G.
    2 jours

    Humm

  • LydiaFayçal C.
    2 jours

    Chacun fait comme il veut

  • Lili C.
    4 jours

    ❤ on en apprend tous les jours, c'est beau la culture!

  • Marie-france P.
    21/01/2020 17:35

    C comme ça on va faire à mémé avant de rentrer dans le tombeau

  • Romuald P.
    21/01/2020 17:26

    regarde

  • Karima I.
    20/01/2020 12:38

    😑 regarde les comme c’est épuisant de voir des personnes qui veulent pas s’occuper de leur ... mais qui se permet de critiquer la culture des gens (mais bon pour ma part je souhaite pas qu’on me fasse ça donc c’est pour ça que je demande à être brûlé )

  • Mougou P.
    11/01/2020 15:22

    Aimez les gens vivant et non kan ils sont morts

  • Houdhoirya's S.
    11/01/2020 04:47

    Fière d'être muslim

  • Mirana J.
    10/01/2020 12:51

    Je suis une Malgache. Et le "Famadihana" (retournements des morts), c'est la coutume, pas de tristesse mais plutôt une fête

  • Wari B.
    09/01/2020 21:02

    vraiment macabre

  • Hadidja B.
    09/01/2020 16:45

    Ohh

  • Kady M.
    07/01/2020 08:35

    on se reposent vraiment ?

  • Ouria B.
    06/01/2020 16:53

    C est dingue c est un sacrilège que de déterrer un mort.

  • Lesslie N.
    06/01/2020 14:20

    Alhamdoulilah d'avoir l'islam comme religion chukran

  • Tropicana M.
    03/01/2020 22:22

    Hamdoulilah 3la ni3mate islam

  • Mc C.
    31/12/2019 16:13

    C’est la coutume à Madagascar, beaucoup de respect pour les morts

  • Zhora S.
    31/12/2019 11:28

    Nous devons nous respecter mutuellement , chacun ses croyances , Musulmans , Chrétiens ,Catholiques , nous sommes tous frères et sœurs

  • Analia B.
    31/12/2019 06:00

    Je suis une femme malgache et nous on fait le numéro 2 les retournements des morts ou famadihana , c'est la grande fête de tout les quatre ou cinq ans

  • Jean-Marie S.
    30/12/2019 18:08

    L’être humain va loin dans le délire

  • Bouloussa N.
    29/12/2019 22:58

    Belle philosophie de la mort ! qui crée un sentiment de dépassement de la peur pour le trépas et vivre de moments mélangés par le mystère de la mort et le besoin de survivre!