retour

Brut a rencontré Mounir Baatour, candidat à la présidence de la Tunisie

Ouvertement homosexuel, Mounir Baatour est candidat à l'élection présidentielle en Tunisie, une première dans le monde arabe. Cette candidature, c'est le prolongement de son combat…

Mounir Baatour, le candidat à la présidence de la Tunisie ouvertement homosexuel

« J'ai reçu des menaces de mort. » C’est une première dans le monde arabe. La candidature de Mounir Baatour à l'élection présidentielle tunisienne s’inscrit dans le prolongement de son combat…

« Pourquoi on ne pose pas la question aux autres candidats sur leur orientation sexuelle ? » demande Mounir Baatour avocat et candidat à l'élection présidentielle en Tunisie. Depuis qu’il a annoncé sa candidature aux présidentielles tunisiennes, Mounir Baatour a reçu « des messages très positifs », mais aussi des moqueries, insultes, et même des « menaces de mort ». « Pour eux, un candidat gay n'est pas sérieux. C'est pas sérieux d'annoncer son homosexualité dans le cadre d'une candidature à la présidentielle. Mais ce sont les médias qui parlent de ça. Moi, je n'ai jamais mis en avant mon orientation sexuelle » défend Mounir Baatour.

« Il faut un débat sur la cause LGBT en Tunisie »

En Tunisie, l'article 230 du code pénal punit de trois ans de prison les rapports sexuels entre personnes du même sexe. Mounir Baatour a déjà été condamné à trois mois de prison. « Dans la réalité des choses, ce n'est pas 3 ans seulement. (…) On sait très bien que la prison ne change pas l'orientation sexuelle et quand il va sortir de prison, il va rester homosexuel, il va revenir en prison. Et ça, toute sa vie. Ça veut dire, c'est une condamnation à perpétuité, pas à 3 ans seulement » estime Mounir Baatour.

En 2015, Mounir Baatour a co-fondé l’association Shams pour la défense des droits des LGBT en Tunisie. Sa candidature est un prolongement de son combat. « Il faut un débat sur la cause LGBT en Tunisie. Sur les exactions qui sont en train d'être commises par le gouvernement contre les homosexuels » lance Mounir Baatour. Il dénonce « la torture de la police pratiquée sur les homosexuels », le test anal « utilisé comme preuve et qui est une torture horrible pratiquée sur les homosexuels », l'utilisation des données personnelles pour prouver leur homosexualité, les agressions sexuelles dans les prisons contre les homosexuels…

Mounir Baatour a récolté les 10 000 signatures nécessaires pour se présenter à l'élection du 15 septembre 2019. Mais sa candidature doit encore être validée par l'instance indépendante tunisienne chargée des élections.

10/08/2019 06:33
  • 142.9k
  • 410

352 commentaires

  • Joachim M.
    25/08/2019 08:39

    Se victimiser mettre en-avant son identité sexuelle pour attirer l attention des médias français tout en sachant que ça reste un pays musulman c est du calcul et contre productif surtout si son projet électoral n est basé que sur son identité. Qd on se projette président deja on a un programme qui dépasse ses intérêts personnels.

  • Chnitir K.
    21/08/2019 10:02

    Moi je dis qu il doit aller ce faire soigner dans un centre fermé !! C est un hors la lois qui a été attrapé avec un mineur dans son lit!!! Je suis heureux que ca demande à été nulle et non avenue😉😁😉 et pour les moyenâgeux qui pensent que l homosexualité est une évolution je vous dirais de regarder dans le passé !! Les romains, les grecs... étaient en grande partie des homos et des pédophiles il y a des siècles de cela.... un peu comme beaucoup d européens de nos jours!!! Alors en quoi cela représente une évolution svp???

  • Ali L.
    17/08/2019 12:31

    La saleté défend la saleté.

  • Lemac C.
    15/08/2019 22:06

    انتي ميبون !

  • Lyn M.
    14/08/2019 20:09

    C'est une Honte qu'en 2019 on mette encore les homos en prison !!!! 🤮🤮

  • Lyn M.
    14/08/2019 19:36

    Bravo monsieur il est temps!!! J'espère que vous allez y arriver 👏👏

  • Pascale L.
    14/08/2019 08:23

    Très courageux ! Mais la lutte pour le respect de toute personne, quelque soit son orientation sexuelle, est indispensable.

  • Christophe F.
    14/08/2019 03:02

    ??????

  • Evelyne V.
    14/08/2019 02:07

    Ils ne l'ont pas égorgé c'est déjà un grand progrès 😁😁

  • Kaciha K.
    13/08/2019 23:41

    Cherdouh Belaid dhargaz l3ali ahhhhhh

  • Corinne V.
    13/08/2019 18:43

    Bravo monsieur vous êtes très courageux car lutter contre l'homophobie dans un pays musulman est très difficile. Bon courage à vous ! !👍👍👍

  • Mehdi D.
    13/08/2019 13:04

    je vous comprends de + en + 🤣

  • Enel J.
    13/08/2019 10:13

    Article 230 condane ce stupide fou!

  • Sara A.
    13/08/2019 09:55

    Putain lui il est chaud . Déjà dire que t’es gay au bled c’est bourbier alors faire campagne... il est fort le gars ...

  • Rihab B.
    13/08/2019 06:11

    La majorité écrasante des commentaires croit qu'elle partage les memes valeurs, les memes heros et les memes priorites que le peuple tunisien. Elle croit devoir lui rendre hommage parce qu'il lui ressemblerait en épousant ses propres causes. Il serait sur la voie de l'émancipation sociale et politique s'il défendait les homos parce qu'ils sont homos. D'ici, on est subjugués par la débilité dans laquelle on peut enfoncer les masses. Personne ne peut se poser la question en quoi etre homo affiché doit signifier un pas en avant de la democratie et de la societe tunisienne plus qu'être un démocrate, un illustre savant ou un citoyen propre anti corruption. Ce tsunami de superficialité qui a ses influenceurs et ses porte drapeaux locaux, est en fait un des symptomes les plus menaçants de la societe de surconsommation qui s'exporte vers les pays appauvris comme on exporte en catimini les déchets toxiques. En se donnant de la bonne conscience et de la condescendance criminelles. Non merci, en Tunisie, on a deja donné. Nous voulons avoir le monopole de nos propres bêtises. Etre homo, n'est pas et ne pourra pas etre un signe extérieur de progrès social. C'est juste une liberté individuelle. Comme etre mystique ou barbu ou encore mécréant. Et c'est peut etre une économie de combat que nous procure une démocratie ''butin de guerre''. Venez avec nous, le vrai débat le vrai progrès c'est comment élire un president qui aime son peuple son pays et la planete. Ca ne va pas etre facile, ni pour cette fois ci.

  • Mariana B.
    12/08/2019 22:06

    Kharame je pense que les tunisiens ne sont pas cons de laisser passer sa c est a eux de mener le combat en tant que pays musulman

  • Mohamed S.
    12/08/2019 21:57

    ... In 2060 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  • Med M.
    12/08/2019 20:22

    Le seul fait qu’il faut retenir c’est que sa candidature prouve que la tunsiie est une démocratie et que les libertés individuelles vont dans le Bon sens. C’est la symbolique qui est forte 🇹🇳vive la tunsiie belle et rebelle, la Tunsiie que certains pays du monde arabe regarde d’un mauvais œil. La tunsiie cultive sa différence la tunsiie cest 3000 ans de civilisation

  • Valerie B.
    12/08/2019 19:30

    L homosexualité n est pas une maladie il faut vivre avec sont temps que se soient des blancs des jaunes des noires des arabes c dommage que encore dans des pays on condamne l homosexuel c honteux on est en 2019 c bon bravo a vous de vous présentera la présidence

  • Emmanuelle Z.
    12/08/2019 18:03

    il faut que les tunisiens évoluent