retour

Comment cette rivière a impulsé un mouvement environnemental

Une photo d'une rivière américaine en feu à cause des produits toxiques rejetés par les usines voisines. Cette une du Time avait éveillé les consciences. 50 ans d'efforts plus tard, voilà comment la vie a repris dans cette zone qui semblait condamnée.

L'incendie de la rivière Cuyahoga est l'un des moments clés de l'environnementalisme aux États-Unis

Une rivière polluée en flammes devenue un cours d’eau paisible. C’est l’histoire de Cuyahoga, la "rivière tordue".

Située à Cleveland aux États-Unis, ce cours d’eau a brûlé à au moins 13 reprises entre le 19ème et le 20ème siècle. En cause : les usines de la rive déversant des produits toxiques et rendant la rivière hautement inflammable.

Cette situation a transformé le lieu en zone morte : pendant plusieurs décennies, elle n’abritait presque plus aucune forme de vie. Selon Franck Samsel, habitant de Cleveland pour National Geographic : "Ca sentait la fosse septique. La rivière bouillonnait littéralement et produisait du méthane en juillet et aout."

Parmi les différents incendies, celui du 22 juin 1969 a particulièrement marqué les esprits. À la suite de l’événement, une photo d’un précédent incendie a fait la une du Time Magazine. Cette catastrophe a été l’une des raisons de la création de l’Agence de protection de l’environnement ainsi que de la mise en place du Clean Water Act. Elle a aussi contraint une dizaine d’usines À cesser leur activité aux abords de la rivière.

En 1974, la Cuyahoga Valley fut transformée en zone récréative sous protection fédérale. En 2000, elle est nommée parc national, permettant de protéger 35 km de rivière. Progressivement nettoyée, Cuyahoga a pu retrouver une partie de sa biodiversité. Selon Matt Gray, directeur du développement durable de Cleveland pour National Geographic : "Environ 70 espèces de poisson prospèrent aujourd’hui dans la rivière".Randonneurs et kayakistes peuvent maintenant profiter du lieu.

Aujourd’hui, l’incendie est considéré Considéré comme un moment clef de l’environnementalisme aux Etats-Unis.

27/06/2019 06:55
  • 225.4K
  • 143

31 commentaires

  • Thibault C.
    09/07/2019 09:05

    Peter Simcox well done !

  • Céc S.
    08/07/2019 12:56

    Si cela est vrai,alors,cela me conforte dans l'idée, non utopiste ,qu'il n'est pas trop tard, même si d'autres pensent que si.Je suis optimiste,oui! MAIS IL FAUT SE BATTRE ET CHANGER...

  • Nadine G.
    08/07/2019 07:00

    Quand on veut on peut....

  • Patrice R.
    07/07/2019 23:36

    Ň0

  • Robert B.
    07/07/2019 20:25

    Aujourd'hui, combien de points d'eau et de cours d'eau pollués par l'extraction du pétrole de schiste ? Le pauvre "Clean water act" a encore bien du boulot, et sans doute, comme par ici, assez peu de moyens...

  • Lynda C.
    07/07/2019 18:06

    J'aimerais savoir comment ils ont pu nettoyer et faire revivre cette rivière, en si peu de temps en plus.

  • Stephane A.
    07/07/2019 17:28

    A ceux et celles qui se posent (et ralent) les questions de savoir pourquoi on a des lois contraignantes pour nos entreprises.. Voilà pourquoi

  • Nedjma Y.
    07/07/2019 13:23

    Le pollueur payeur. Et avec cette argent on nettoie et la vie reprend son droit dans la nature 🌿🍁🍀🌲

  • Daniel R.
    07/07/2019 12:39

    C'est pas croyable, une rivière qui produit du méthane. C'est un peu comme si tu entourais ta maison de déchets et que tu y mettais le feu. C'est vraiment un cas ou on ne se préoccupe pas de son environnement. Et tout ça au nom de gagner son pain et son beurre. Il me semble qu'il y a moyen d'assurer la viabilité d'une communauté sans ruiner la terre que l'on habite. Nous avons le même cas ici à Montréal. Le canal Lachine a été longtemps un cours d'eau navigable border de plusieurs acieries, fonderies et autres usines très polluantes. Lorsque le gouvernement a voulu rendre le site actif pour les touristes, on a préféré déposer un tapis dans le fond plutôt que de creuser pour enlever les métaux lourds qui se sont déposés durant plus de 100 ans d'industrialisation. Aujourd'hui, le canal est un site magnifique bordé d'une piste cyclable et de condos de luxe. Mais ne creuser pas le fond du canal.

  • Mathieu C.
    07/07/2019 12:13

    C'est bien de s'être occupé de cette rivière mais pendant ce temps la de l'autre côté des USA le fleuve colorado autrefois puissant et indomptable n'est plus qu'un ruisseau faiblard suite a la construction du barrage Hoover qui a donné naissance a l'une des plus grandes retenues d'eau de la planète qui permet d'alimenter l'insensée ville de Las Vegas qui gâche toute cette eau a une vitesse délirante

  • Mô-de B.
    07/07/2019 11:55

    si en 50 ans ca a pu revenir, et qu'on nous dit qu'on passera pas le siecle comme on pollue maintenant (+4,5 à +8 °C prévu en 2060) et ben autant dire qu'on est foutus ! Fallait commencer "hier", = y a bien 10 ans déjà !... 😱😱😱😱

  • Hélène B.
    07/07/2019 11:54

    Encore une belle preuve que quand on veut on peut. Rien n'est impossible quand on s'en donne les moyens.

  • Alain F.
    07/07/2019 10:55

    Quand on veut, on peut.

  • Darah S.
    07/07/2019 10:46

    Un jour viendra la terre se mettra en colère. Un jour viendra elle grondera, l'humanité changera d'ère. Elle décontaminera sont atmosphère, elle purifira son air. Et nous, nous retournerons poussières, pour actes de cruautés envers la terre mère !!

  • Pef M.
    07/07/2019 10:37

    C’est ça qui est beau ! malgré tout le mal qu’on fait à l’heure d’aujourd’hui ,si on se donne les moyens de changer, le retour à la vie et à ce qui est normal est possible !!

  • Pâquerette G.
    07/07/2019 10:33

    Très bien une réaction qui n'aurait jamais dû pourtant atteindre un tel extrême, cette catastrophe est point culminant. Une chose malgré tout, bien que débarrassée par certains endroits de pollution, il y est déconseillé toute baignade et pêche car elle reste hautement polluée !

  • Corinne L.
    07/07/2019 10:27

    Et où sont allées sévir les usines interdites?

  • Jean-Pierre O.
    07/07/2019 10:03

    Donald est allé dans les archives chercher le "clean water act" et s'est torché avec. Toutes les feuilles y sont passées en une seule fois. 😮

  • Florence C.
    07/07/2019 10:00

    Formidable, mais ... ces usines ont probablement été déplacées ailleurs... si oui, où... et la pollution avec !

  • Toto L.
    07/07/2019 09:54

    Le feu ça mouille et l'eau ça brûle 🎶 tu te baignes la dedans, tu fonds comme la rouille dans le coca

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.