Dans le monde du travail, chaque pays a ses codes

Karaoké, échange de cartes de visite ou réunion autour d’un repas… Au travail ou dans les affaires, chaque pays a des codes différents. Tour du monde. Avec Pullman Hotels & Resorts. https://www.facebook.com/pullmanhotels/ https://www.instagram.com/pullmanhotels/

À chaque pays ses codes, même dans le monde du travail.

Au Japon, l'échange des cartes de visite est crucial. C'est le rituel du meishi koukan. Lorsque vous présentez la carte, il est important de l'offrir à deux mains, avec le côté japonais tourné vers le haut. La personne se situant plus bas dans la hiérarchie doit conserver sa carte de visite plus basse que celle qui est supérieure dans la hiérarchie professionnelle. Ce rituel est tellement important au Japon qu'il ne faut jamais écrire sur la carte, la plier ou jouer avec elle pendant une réunion, ce serait particulièrement mal vu.

Au Brésil, le contact physique est encouragé entre partenaires commerciaux. Il souligne la confiance qu'ils se portent mutuellement.

En Corée du sud, il est d'usage d'être invité à un Noraebang, un karaoké coréen. Refuser d'y participer compromettrait la suite des affaires.

En Inde, les réunions d'affaires sont toujours organisées autour d'un repas. Partager l'addition ne se fait pas, c'est l'hôte de la réunion qui règle.

En Chine, le placement de table est capital dans les repas d'affaires. L'hôte doit être assis face à la porte et au milieu de la table. Les invités les plus importants sont à sa droite et les deuxièmes plus importants à sa gauche.

avatar
Brut.