retour

Dans le monde du travail, chaque pays a ses codes

Karaoké, échange de cartes de visite ou réunion autour d’un repas… Au travail ou dans les affaires, chaque pays a des codes différents. Tour du monde. Avec Pullman Hotels & Resorts. https://www.facebook.com/pullmanhotels/ https://www.instagram.com/pullmanhotels/ Cette vidéo a été produite en partenariat avec une marque

À chaque pays ses codes, même dans le monde du travail.

Au Japon, l'échange des cartes de visite est crucial. C'est le rituel du meishi koukan. Lorsque vous présentez la carte, il est important de l'offrir à deux mains, avec le côté japonais tourné vers le haut. La personne se situant plus bas dans la hiérarchie doit conserver sa carte de visite plus basse que celle qui est supérieure dans la hiérarchie professionnelle. Ce rituel est tellement important au Japon qu'il ne faut jamais écrire sur la carte, la plier ou jouer avec elle pendant une réunion, ce serait particulièrement mal vu.

Au Brésil, le contact physique est encouragé entre partenaires commerciaux. Il souligne la confiance qu'ils se portent mutuellement.

En Corée du sud, il est d'usage d'être invité à un Noraebang, un karaoké coréen. Refuser d'y participer compromettrait la suite des affaires.

En Inde, les réunions d'affaires sont toujours organisées autour d'un repas. Partager l'addition ne se fait pas, c'est l'hôte de la réunion qui règle.

En Chine, le placement de table est capital dans les repas d'affaires. L'hôte doit être assis face à la porte et au milieu de la table. Les invités les plus importants sont à sa droite et les deuxièmes plus importants à sa gauche.

05/05/2019 08:57mise à jour : 06/05/2019 14:31
  • 472.6k
  • 178

138 commentaires

  • Nicolas F.
    05/05/2019 08:36

    Je pourrais jamais de faire de business en Corée !

  • Bruno S.
    05/05/2019 08:56

    E

  • Eliane O.
    05/05/2019 09:39

    Emmanuel Ollier

  • Eliane O.
    05/05/2019 09:46

    Emmanuel Ollier

  • Méli M.
    05/05/2019 12:00

    t'es pas né dans le bon pays

  • Romane J.
    05/05/2019 12:01

    "nihao zhe shi wo de mingpian" ahahaha

  • Meghan B.
    05/05/2019 12:02

    la carte de visite.. le carte de visite

  • Tislim A.
    05/05/2019 12:03

    Des civilisations très codifiées.

  • Soraya K.
    05/05/2019 12:05

    on va aller bosser en Corée du sud 😁

  • Jean-Jacques S.
    05/05/2019 12:06

    nous codifions la vie alors que la vie se vie...simplement sans de faux semblants...

  • Andrée T.
    05/05/2019 12:10

    Nous avions possibilité en tant qu’enseignants en élémentaire de participer à des soirées chants . En plus de l’apprentissage de nouveaux chants(pour nos élèves) ,nous pouvons dîner dans le petit bar- restaurant qui nous accueillait . Plus vous étiez proche de notre conseillère pédagogique en musique 🎶,mieux c’était! Cela me faisait penser à la Cène...

  • Jeremy D.
    05/05/2019 12:12

    tu postulerais pas en Corée du sud?

  • Alix A.
    05/05/2019 12:17

    American psycho. Coquille d'oeuf. 😅

  • Sébastien M.
    05/05/2019 12:21

    Pour la Corée du Sud l'exemple du Noraebang est un peu surfait... par exemple, on ne va jamais au karaoke avant le 2eme ou 3eme round (toujours un repas alcoolisé en premier). La consommation d'alcool est bien plus importante que le karaoké, de mon point de vue. Refuser de se faire servir ou servir de l'alcool serait mal vu et compromet a coup sur les affaires.

  • Nefesoğlu B.
    05/05/2019 12:28

    Il fallait mettre comme titre comment faire du business avec les asiatiques, car à part le Brésil je ne le vois pas le tour du monde...

  • Nadège K.
    05/05/2019 12:37

    la Corée du Sud me tente bien

  • Marc P.
    05/05/2019 12:53

    Ouais ya qu'en Asie où c'est chelou le business... ma foi.

  • Jimmy F.
    05/05/2019 12:55

    Le Brésil ! Mdr 😂 c'est exactement ça ! Quand j'étais en licence de portugais on voyait la différence entre les profs portugais (comme moi) , assez rigides et très formels, et les profs brésiliens qui te tapaient la bise à tour de bras.... et qu'ils fallait appeler par leur prénom ! Sinon ils se vexaient ! Ce besoin de toucher l'autre était vraiment convivial et agréable

  • Pablo A.
    05/05/2019 13:01

    ils oublient de mentionner que dans les norebang ils sont accompagnés par des femmes qui ne sont pas nécessairement leur femmes, je pense que tu m'as compris.

  • Bern I.
    05/05/2019 13:51

    Chaque pays a son hypocrisie 😄