En juin 2023, les Sud-Coréens vont rajeunir de 2 ans

Les Sud-Coréens ont une manière de calculer leur âge qui est très différente de la nôtre. Ce mode de calcul va disparaître à l'été 2023.

En Corée il y a 3 manières de calculer l’âge de quelqu’un


Quand un bébé naît, il n'a pas zéro mais 1 an. Il vieillit ensuite d'une année, pas à sa date d'anniversaire mais à chaque 1er janvier. Du coup, avec ce mode de calcul, un enfant né le 31 décembre 2021 a officiellement 2 ans au 1er janvier 2022 alors qu’il aurait zéro an et 1 jour en France. Ce système appelé "l'âge coréen" sera finalement remplacé par le système international pour tous les habitants du pays à partir de l'été 2023.
K-Beauty : faut-il se méfier des cosmétiques sud-coréens ?


Un Sud-Coréen peut avoir jusqu’à 3 âges différents


Depuis les années 1960, certains habitants avaient déjà l'âge international sur leurs papiers. L'objectif de la mesure est donc de "résoudre la confusion sociale causée par l'utilisation de divers calculs de l'âge", explique l'Assemblée de Corée du Sud dans un communiqué. Une confusion accentuée par l’existence d’un troisième mode de calcul en plus de l’âge coréen et de l’âge international : le calcul de la majorité.
BTS, le groupe de K-pop qui pulvérise tous les records


En effet, pour faire son service national, boire de l’alcool ou fumer des cigarettes en Corée du Sud, il faut avoir 19 ans. Sauf que pour calculer cette majorité, les autorités avaient encore un autre système. Cette fois, ils ne partaient pas du principe que l’on naissait à un an mais bien à l’âge de zéro an. L’âge augmentait ensuite d’un an supplémentaire à chaque 1er janvier. Un Sud-Coréen pouvait donc avoir jusqu’à trois âges selon le mode de calcul. Grâce au nouveau système, certains habitants vont donc “rajeunir” de 2 ans à partir de juin 2023.
Un jour avec le groupe de K-pop cover Young Nation


avatar
Brut.