retour

Entretien exclusif avec Al Gore

Dans un entretien exclusif pour Brut, l'ancien vice-président des États-Unis Al Gore adresse un message à la jeunesse et met en garde Donald Trump…

Entretien avec Al Gore

Son engagement contre le changement climatique lui a valu le prix Nobel de la paix en 2007. Dans un entretien exclusif pour Brut, l'ancien vice-président des États-Unis, Al Gore, adresse un message à la jeunesse et met en garde Donald Trump…

« La plupart des grandes révolutions de l'histoire de l'humanité ont été menées principalement par les jeunes. Le mouvement pour résoudre la crise climatique et le faire à temps, doit être conduit par les jeunes » lance Al Gore, prix Nobel de la paix 2007. Les grèves dans les établissements scolaires, ainsi que le mouvement Extinction Rebellion, sont, en effet, menés essentiellement par des jeunes. « Je dirais que vous avez un sens de l'autorité morale que les adultes n'ont pas » ajoute Al Gore, ancien vice-président des États-Unis. Selon Al Gore, c’est parce que les jeunes devront vivre avec les conséquences des décisions actuelles qu’ils s’expriment « avec insistance, audace, force, acharnement ».

« Nous devons tous nous mobiliser »

Co-lauréat du prix Nobel de la paix en 2007 pour son engagement contre le changement climatique, Al Gore incite les dirigeants mondiaux à agir plus vite. Et il a un message particulier pour Donald Trump : « J'ai essayé de lui parler au sujet du climat et je pensais qu'il y avait une chance qu'il écoute et change d’avis (…) Je pense que la probabilité qu'il le fasse dans les années à venir est infime. Je propose le même conseil concret : il faut en faire plus. Nous faisons face à une urgence mondiale. Nous devons tous nous mobiliser » alerte Al Gore.

Mais selon Al Gore, tout espoir n’est pas perdu puisque « nous disposons des technologies nécessaires pour sortir de la crise » assure l’ancien vice-président des États-Unis. « Elles créent de l'emploi. Elles nettoient notre air et nos océans et préservent notre avenir » ajoute Al Gore. Selon Al Gore, il suffirait de « mettre un terme au mouvement qui s'y oppose émanant des entreprises de combustibles fossiles ».

« Notre avenir est en jeu. Nos enfants, nos petits-enfants ainsi que les milliers de générations à venir. Ceux qui sont en vie aujourd'hui, notamment les chefs d'État qui ont l'opportunité unique d'amorcer le changement, devraient reconnaître qu'il est temps de faire preuve d’audace » conclut Al Gore, ancien vice-président des États-Unis.

08/08/2019 12:46mise à jour : 09/08/2019 07:59
  • 197.5k
  • 125

108 commentaires

  • Fabien D.
    08/08/2019 12:53

    Il faudrait surtout que les dirigeants et citoyens de ce monde reconnaissent que le système économique capitaliste est intrinsèquement destructeur, et que sans remise en cause de nos modèles économiques obsolètes dignes de Mathusalem, la civilisation occidentale et la biomasse terrestre foncent dans un mur dont peu se remettront.

  • Yannick T.
    08/08/2019 12:53

    Notre problème est l'argent et restera l'argent. Tant que nous ne l'aurons pas résolu, les dommages à la planète et victimes animales et humaines continueront et s'ampliefiront inexorablement. #tousterriens

  • Fatima L.
    08/08/2019 12:54

    Les jeunes car ils sont les premiers a etre concernes ..nelle generation..combien vont survivre?

  • Dominique F.
    08/08/2019 12:56

    Les paroles sont comme les papillons. .éphémères .. Les actes restent ..

  • David S.
    08/08/2019 12:58

    Il a été vice vice-président et n'a rien fait pendant son mandat.😡 Et là il écrit un livre, se pavane dans les médias et rafle un prix noble...🤔 Marc Dutroux ambassadeur de l'UNICEF pour bientôt ? 😳

  • Beatrice H.
    08/08/2019 13:00

    Malheureusement notre consommation énergétique est immense et seulement 10% provient des énergies "vertes/renouvelables". Sans parler du pic pétrolier (conventionnel et non conventionnel) annoncé aux alentours de 2025. En 2011 le patron de Shell annonçait : « Il faudrait que le monde ajoute l’équivalent de quatre Arabie Saoudite (sic) ou de dix mers du Nord dans les dix prochaines années, rien que pour maintenir l’offre à son niveau actuel ». (On a encore 2 ans pour trouver la production de quatre Arabie Saoudite....) Tout en sachant que la production du pétrole est intimement lié à l'économie, la croissance... https://www.lemonde.fr/blog/petrole/2012/08/21/pic-petrolier-deux-vice-presidents-de-total-repondent-a-oil-man/

  • Cyril S.
    08/08/2019 13:12

    Une vidéo de 30min et vous comprendrez ,qui,pourquoi et le but final https://www.kla.tv/14579&autoplay=true

  • Piti D.
    08/08/2019 13:13

    He speaks on behalf of all. 🌿💜🌿

  • Nadia B.
    08/08/2019 13:19

    Il atout à fait raison tout les allergies on respirent très très mal les poumons n'ont parlons pas la'fatigue les maladies rares trop c'est trop

  • Piti D.
    08/08/2019 13:20

    Il essaye de nous protéger, de partager la sagesse des savants mondiales et de son propre savoir faire politique; mais des 2000, il est opposé par le ‘grand business’ Nos élections ´trompés’〰️🗣〰️

  • Mila L.
    08/08/2019 13:21

    tu te souviens de « al gore » en cours d’anglais 😂 merci madame Pillu 😂

  • Claude H.
    08/08/2019 13:31

    Oui mais pour le moment le pouvoir est tenu par des vieux et Macron a beau être un jeune président il a une cervelle conditionnée VIEUX IRRECUPERABLE

  • Tarantino T.
    08/08/2019 13:34

    Chez Al Gore l'écologie n'est qu'un moyen d'obtenir les voies des électeurs écolos. Faire un documentaire "une vérité qui dérange" pour gratter des voix à l'élection américaine c'est minable, mais c'est une manœuvre politique. La base quand on se revendique écolo en politique c'est d'avoir un discours cohérent. Pas de déplacement en hélicoptère pour faire 30km et pas lumières allumées chez soi H24 La sauvegarde de la planète ne se fera qu'avec les citoyens, pas les dirigeants.

  • Dominique B.
    08/08/2019 13:39

    Il y a trop de monde sur terre Seul un cataglisesme## peu sauver les survivants

  • Erick H.
    08/08/2019 13:41

    ... Enfin le voici...le tant recherché parrain spirituel et autre mentor de Greta Thunberg !!!

  • Nk N.
    08/08/2019 13:50

    Comme toujours, on parle d'écologie, mais sous un angle qui ne remet jamais en cause les origines principales. De belles paroles. Souvent culpabilisantes. Demandant également l'action. Mais quelle action? En tous cas ça n'est jamais une remise en cause du système qui génère la pollution. Bien sûr Al Gore est le gentil qui fait de beaux discours. Et Trump est le méchant idéal à détester. Reste qu'ils sont issus du même système et ne le remettent en cause ni l'un, ni l'autre. On jette quelques "icones" qui seraient sensées représenter l'écologie moderne. Mais concrètement, rien n'est fait pour changer la manière dont les choses tournent. Au contraire, on signe toujours plus de traités qui sont de total non-sens par rapport à ces beaux discours...

  • Marie C.
    08/08/2019 13:52

    Il a y du boulot avant de comprendre que l’heure et grave

  • Solo S.
    08/08/2019 13:53

    Un bon monsieur

  • Nomel G.
    08/08/2019 13:53

    Quelle est le montant de sa fortune qui lui permet de vivre certainement autrement que l'immense majorité d'entre nous. En clair il faudrait qu'il est l'honnêteté d'accepter la présence pendant plusieurs semaines d'observateurs chargés de confirmer son application des conseils de vie qu'il veut donner au monde entier pour sauver la planète. Cela vaudrait tous ses discours. ..

  • Gilles D.
    08/08/2019 13:54

    Bien ce que dit Al Gore !! Mais j’aurais aimé qu’il le tienne quand il était vice président !!! A cette époque les USA étaient le 1er pollueur du monde !!!!!