retour

Hadj Ghermoul, symbole de la révolution algérienne

Il était le premier en Algérie à brandir une pancarte contre le 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika. Pour ce geste, il a passé 6 mois en prison. Aujourd'hui libre, Hadj Ghermoul raconte.

Hadj Ghermoul, un des symboles de la révolution algérienne, revient sur le début de l’opposition face au 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika

Hadj Ghermoul est le premier à s’être publiquement opposé au 5e mandat de d'Abdelaziz Bouteflika à avoir brandi une pancarte contre le 5ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Il a passé 6 mois en prison. Désormais libre, Hadj Ghermoul revient sur les débuts de la révolution.

En janvier 2019, Abdelaziz Bouteflika s’apprête à se présenter pour la 5e fois à la présidence. Afin de s’y opposer, Hadj Ghermoul brandit une pancarte : il est le premier à le faire.

Hadj Ghermoul, chômeur, se mobilise dans l’espoir d’améliorer sa situation sociale : « Je suivais déjà les actions du Comité national pour la défense des droits des chômeurs et j’étais persuadé que notre problème était un problème politique. »

Le 7 février, l’activiste politique est condamné à 6 mois ferme pour «outrage à corps constitué » et « délit d’ivresse publique ».

En prison, il apprend grâce à des visiteurs que des manifestations ont lieu afin de s’opposer au 5e mandat : « on a eu peur, on n’avait pas eu la précision qu’il s’agissait de manifestations pacifiques mais quand j’ai su que des universitaires étaient sortis pour dire non au 5e mandat, j’ai parlé à mes codétenus et je leur ai dit que Bouteflika ne restera pas plus et que c’était une véritable révolution. »

Hadj Ghermoul est alors devenu un symbole : les détenus politiques le reconnaissent et des citoyens de tous les quartiers d’Algérie sortent manifester, inspirés par son action. « Je ne suis pas un symbole. Ce que j’ai fait, tout le monde peut le faire. Dire non au 5e mandat, c’est le peuple qui l’a fait », insiste-t-il.

Désormais libre, Hadj Ghermoul continue de manifester. Selon lui, il est important de mettre fin au gouvernement, au pouvoir depuis 1962 : « nous avons compris que ces gens-là ne sont à la hauteur de rien et que c’est pour cela que le pays a coulé. »

Depuis février 2019, des étudiants défilent chaque mardi et des défilés plus larges ont lieu chaque vendredi. « On est à un tournant grave. Maintenant, c’est soit la liberté soit la dictature » affirme Hadj Ghermoul.

30/09/2019 06:57mise à jour : 26/12/2019 11:18
  • 579.2k
  • 532

381 commentaires

  • Rabah A.
    30/01/2020 06:21

    Bravo yatik saha rebi ihafdak

  • Nora B.
    24/01/2020 16:38

    Bravo

  • Anissa D.
    24/01/2020 14:15

    Bravo pour son bravoure et son dévouement pour dire NON au 5e mandat de Bouteflika avec des millions d'Algériens et d'Algériennes et une Nouvelle Algérie avec un Etat de Droit, Libre et Démocrate.

  • Arbi A.
    19/01/2020 08:17

    هههههههه.حسبت.روحك.خليتلها.دار.بوها.يا.روح.تخدم.على.روحك.بركا.ما.تهف.في.الناس

  • Omar K.
    18/01/2020 18:44

    Dans le pays des merveilles qu'est l'Algérie ..mais juste pour une catégorie de privilégiés nés avec une cuillère en or dans la bouche sertie de diamant . Mais aussi il existe des partis politique autant qu'il existe des poils sur le dos d'un âne , il yen a qui sont permanent d'autres sporadiques et font des apparitions comme le fait le presdigitateur sur scène en tirant des lièvres dans son chapeau , d'autres aussi on ne soupçonne mm pas qu'ils peuvent encore être là. Il y a une multitude '' d'expert '' politique et autre gourou de l'inexplicable . Mais il a fallut un illustre inconnu de ce bataillon d'éclairés cités pour faire bouger les choses et menacer la tour imprenable du sérail de tomber . Son nom ne dit rien à personne son visage aussi ...mais son écriteau brandi sur les RS à fait sortir des millions d'Algériens 5 mois plus tard car il venait de donner le 1er coup de marteau dans le mur de '' Berlin '' de la peur enracinée dans l'esprit et les coeurs de ce peuple magnifique qd il décide de l'être ...il regorge de héros et pour cette période de son histoire moderne il s'appelle hadj ghermoul. ..retenez le bien ..macha allah.

  • Tahar I.
    17/01/2020 18:18

    Tout ce parcours avec une modestie qui n'a d'égal que ce grand Homme.

  • Tahar I.
    17/01/2020 18:05

    Un Homme avec un H majuscule contrairement aux omelettes qui nous gouvernent. Rabbi ihafdhak inchallah.

  • More F.
    17/01/2020 12:34

    Mmp

  • Lounes H.
    16/01/2020 20:41

    C'est une injustice, puisque le cinquième mandat de Bouteflika n'a pas eu lieu.

  • Miloud B.
    11/01/2020 13:34

    Nous devrions faire face à cette hogra réhabilitation totale de hadj ghermoul et une indemnisation des 18 mois passé en tôle.

  • Malika A.
    10/01/2020 18:30

    Il faut toujours un courageux en tout et toute chose pour commencer

  • Jameldine Z.
    09/01/2020 19:16

    Un brave homme avec qui nous avons fait plusieurs hirak le vendredi

  • Meilleures A.
    05/01/2020 06:01

    Toujours la dictature rien n'a changé

  • Hamid C.
    04/01/2020 20:10

    En tout les cas tu es courageux

  • Rabah M.
    04/01/2020 13:30

    Le précurseur du Hirak.

  • Smac B.
    04/01/2020 11:57

    Merci Hadj Ghermoul de votre combat indéterminé

  • Mohammed B.
    04/01/2020 04:17

    Bravo c l'Homme qui a ouvert la voix de la liberté ..la liberté pour ce jeune courageux algérien

  • Djaafar I.
    03/01/2020 10:58

    Tu a oublier les kabyles c'est depuis la premier mandat de ce mafia qu'ils ont commencer a dire non

  • Youcef B.
    03/01/2020 08:19

    لا راك غالط زوافي لأنهم دائما يقول حنا الاواءال

  • Mouloud I.
    02/01/2020 21:53

    Bravo frère

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.