Japon : qu’est-ce que la secte Moon ?

Mise en cause dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, découvrez l’histoire de l’Église de l’unification.

L’Église de l'unification est surtout présente en Corée, au Japon et aux États-Unis

Le 8 juillet 2022, l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe est abattu en pleine rue lors d’un meeting. Le meurtrier présumé aurait souhaité se venger de la secte Moon qu’il accuse d'avoir ruiné sa mère. L'assassin présumé, Tetsuya Yamagami, pensait que Shinzo Abe était membre du culte. Une information démentie par la secte mais certains journalistes pointent des liens entre le parti de Shinzo Abe et l'organisation. Voici l’histoire de la secte Moon. Son fondateur, Sun Myung Moon naît en 1920 au nord de la Corée. À l’âge de 15 ans, il assure avoir rencontré le Christ le jour de Pâques. En 1946, il est arrêté et torturé par les autorités communistes. Huit ans plus tard, il crée l’Église de l'unification qui affiche des positions radicalement anticommunistes. C'est quoi, les QAnon ?

Pour ses adeptes, une troisième Guerre mondiale est nécessaire pour éradiquer le communisme et permettre l'avènement de la souveraineté divine. L'organisation s'est rapprochée du Front national dans les années 1980 et Sun Myung Moon s’est affiché aux côtés de Richard Nixon dans les années 1970. L’Église de l'unification est surtout présente en Corée, au Japon et aux États-Unis où elle possède le Washington Times et une grande partie des sushis vendus en supermarché. En Pennsylvanie, l'Église du sanctuaire, émanation de la secte Moon, vénère les armes à feu. Sun Myung Moon a fondé un empire financier, est devenu milliardaire notamment grâce aux dons des fidèles. L'histoire de la secte américaine Heaven's Gate

avatar
Brut.