retour

Kakuma, l'un des plus grands camps de réfugiés au monde

Environ 185 000 personnes vivent dans ce camp au Kenya. Boulanger, couturier, électricien... Voilà comment la vie s'organise petit à petit à Kakuma, l'un des plus grands camps de réfugiés au monde.

27/06/2018 00:00
  • 133.4k
  • 83

68 commentaires

  • Anna-Maria F.
    10/07/2018 03:15

    questions : Ok il y a des entrepreneur/e/s, des commerçant/e/s, etc. MAIS leurs prix sont-ils abordables ? Faut-il magouiller ? Les salaires permettent-ils de vivre décement ? Est-ce que la plupart des personnes ont les capacités financières pour accéder à ces biens et services ? Entre-aide ou profiter de la misère de certaines personnes ? Les biens vendus ont-ils été pris à des organismes humanitaires sans partage équitable ? Est-ce un lieu paradisiaque ou infernal ? Car il s'agit d'un camp de réfugiés surpeuplé ! Eh oui, je suis la rabatjoie réaliste !

  • Yo N.
    09/07/2018 22:47

    Un continent à construire

  • Joëlle H.
    09/07/2018 21:41

    Ça alors ..créé en partant de rien ..Bravo !!

  • Maltese P.
    09/07/2018 19:13

    et bien ils nous prouvent qu'ils peuvent se démerder sans venir chez nous ,!!!!!!!

  • Anne C.
    09/07/2018 07:01

    en lien avec la discussion qu'on avait sur la jungle de Calais.

  • Leyrat M.
    09/07/2018 02:48

    Je trouve q c une bonne initiative et q ils ont beaucoup de courage quand on veut on peut bon courage à eux mm Si Sa reste difficile

  • Steve M.
    08/07/2018 21:17

    rien a foutre

  • Laurence M.
    08/07/2018 19:32

    beaucoup de courage à tout ces gens-là qui montrent un exemple incroyable de grande solidarité qui devrait faire réagir beaucoup d entre nous 😢même si cela font sortir des larmes on ne peut que les féliciter.

  • Thierry B.
    08/07/2018 18:53

    Quel exemple, voilà la chemin à suivre !!!! Ces pays doivent s'autogérer pour pouvoir sortir de la dépendance dans laquelle on les a maintenu pendant des décennies. Courage à eux en espérant le meilleur pour toutes ces familles de réfugiés.

  • Rodriguez S.
    08/07/2018 16:27

    50 000 000 millions d'euros à année?

  • Ghislaine M.
    08/07/2018 16:10

    Il est dommage de créer ces camps. Il faut que ces gens qui ont envie d'avancer soient dans leur village et construisent une société. Ils savent faire. Et bien faire.

  • Deharbe A.
    08/07/2018 15:49

    Voilà qui prouve que lorsque le système ne vient pas tout régenter avec ses normes et ses lois, l'humain est capable de créer une humanité d'entraide et de partage. J'ai assisté en France à une tentative de ce type, qui c'est soldée par une expulsion militaire, au titre d'accaparation des sols. Il faut peut-être en retenir qu'il serait temps de faire tomber ce système capitaliste dont nous ne maîtrisons plus rien, si l'on veut développer de vrais valeurs humaine. Il est vain de croire que ce modèle est applicable au sein d'une société dites civilisé, cela ne serait jamais permis.

  • Nidia D.
    08/07/2018 15:20

    Micro société qui s'organise dans l'aide de l'État... c'est possible n'importe oú...

  • Rachel T.
    08/07/2018 14:46

    Bravo ! ❤

  • Sylvie M.
    08/07/2018 14:45

    Ils restent et sont utiles chez eux

  • Lydia T.
    08/07/2018 11:33

    Ça doit pas être évident mais respect à tous ces gens qui ont su recréer un village et qui sont débrouillards, par contre si on pouvait leur installer un transformateur électrique ce serait bien, car les fils partout c pas sécurisant avis aux grosses sociétés électriques donnez un peu de votre temps et de bonté envers ces gens qui essayent de s en sortir par eux même merci

  • Raymonde H.
    08/07/2018 09:58

    La solution est peut être là....

  • Martine J.
    08/07/2018 09:28

    C est triste.. mais quel courage !! Un grand BRAVO <3

  • Elisabeth d.
    08/07/2018 09:23

    🙂 🙂

  • Pascal L.
    08/07/2018 08:23

    dans l adversite et la tenacite tout peut arriver la preuve dans ce camp ou la fortune vous brule les mains

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.