L'histoire du conflit au Sahara occidental

Cette frontière en pointillé sur Google Maps disparaît quand on regarde la carte depuis le Maroc… Derrière, il y a un conflit de près de 50 ans pour le contrôle du Sahara occidental. Voici toute l'histoire.

Un mur de 2700 km divise le Sahara occidental en deux parties

Le Sahara occidental, progressivement colonisé par l'Espagne, est devenu un protectorat espagnol en 1884. Quand l’ONU demande sa décolonisation, il est à la fois revendiqué par le Maroc, la Mauritanie et le Front Polisario. Hassan II, alors roi du Maroc, appelle à une “Marche verte” pour obtenir la colonie espagnole au nom de liens historiques. Peu de temps après, les accords de Madrid sont signés : le Maroc obtient les deux tiers nord du pays et le tiers sud revient à la Mauritanie. En échange, l’Espagne obtient des concessions sur le phosphate et la pêche, deux ressources clés. Le Front Polisario, en conflit avec le Maroc et la Mauritanie, proclame la République arabe sahraouie démocratique et revendique la souveraineté sur tout le territoire. Comment la situation s'est embrasée entre Israéliens et Palestiniens

La Mauritanie se retire 3 ans plus tard, mais les affrontements continuent avec le Maroc. L’armée marocaine se lance alors dans la construction d’un gigantesque mur de sable. Après 7 ans de travaux, il mesure plus de 2700 km et divise le Sahara occidental en deux : l’est, où est installé le Front Polisario et l’ouest, sous contrôle marocain. Quelques années plus tard, Mohammed VI propose un nouveau plan d’autonomie sous contrôle marocain. Alors que des stars espagnoles et des mouvements sociaux soutiennent l’indépendance, le gouvernement espagnol se rapproche du Maroc notamment pour contrôler l’immigration Ils sont marocains. Ils sont bloqués à l'étranger

avatar
Brut.