retour

Le combat de Binita pour l'éducation des filles

"Mon père nous a abandonnées parce que j'étais une fille." Binita est Népalaise. Depuis son plus jeune âge, elle se bat pour montrer à son père et au monde entier que les filles ne sont pas faibles, pour peu qu'on leur donne les mêmes opportunités. Elle raconte son histoire.

Binita, jeune activiste pour le droit des femmes au Népal

Abandonnée à la naissance par son père qui aurait préféré avoir un garçon, Binita se bat pour les droits des femmes au Népal, depuis son plus jeune âge.

La mère de Binita travaillait très dur, mais n’a jamais eu les moyens de financer les études de sa fille. Binita a donc dû travailler très tôt pour payer ses études toute seule. Désormais, Binita est une véritable activiste pour le droit des femmes. Sa mère est très fière d’elle, tandis que son père a fini par revenir dans la famille.

“Pour combattre les inégalités, il faut d’abord envoyer les filles à l’école”

Au Népal, “les filles doivent juste être des femmes de maison (…), à cause de cette perception, nous ne pouvons pas combattre les discriminations”, confie Binita. Pour la jeune activiste, l’accès à l’éducation est au coeur du problème. En effet, les jeunes filles en sont souvent privées. “Pour combattre les inégalités, il faut d’abord envoyer les filles à l’école, il ne faut pas leur couper les ailes, il faut avoir foi en elles”, insiste Binita.

13/10/2019 06:21mise à jour : 14/10/2019 07:41
  • 585.6k
  • 256

240 commentaires

  • Marie M.
    11/11/2019 09:47

    Bravo jeune femme vous avez bien raison de défense les droits des femmes et des petites filles

  • Karl S.
    02/11/2019 15:22

    inutile de le montrer au monde puisque le monde n'a pas la même vision la dessus. elle est du Népal, ce qui lui est arrivé tient plus de la culture et de stéréotypes du pays, en France on n'abandonne pas les filles à la naissance. encore un défouloir à féministes névrosées.... j'élève deux gamines je prie pour qu'elles ne tombent jamais aussi bas que certaines....

  • Aline C.
    01/11/2019 06:50

    🙏👏

  • Marie-laure J.
    29/10/2019 09:06

    👏👏💪

  • Merie Abouzeid
    28/10/2019 17:44

    😎

  • Dalila C.
    28/10/2019 09:55

    Son père était forcément un arriéré...

  • Anne R.
    28/10/2019 09:50

    Bravo ma chérie

  • Roxane F.
    25/10/2019 07:14

    👏👏

  • Suraksha P.
    25/10/2019 03:55

    Wow. Applause

  • Renuka R.
    24/10/2019 14:24

    my sister binita karki keep it up dear...

  • Alexia A.
    21/10/2019 14:49

    Namasté, felicitation for you work ! I love Nepalis people ! ❤🇳🇵

  • Castelain J.
    21/10/2019 06:40

    infect.françoise

  • Liliane B.
    20/10/2019 13:42

    bravo ! il faudrait beaucoup de personnes qui encouragent cette initiative

  • Liliane B.
    20/10/2019 13:40

    🙂

  • Shekhar B.
    20/10/2019 11:33

    proud of u 😍

  • Sahil D.
    20/10/2019 09:13

    So proud diju.. So much happy.. Your words really very worthy..❤❤

  • Michèle C.
    20/10/2019 08:23

    BRAVO ! BRAVO !

  • Francis H.
    19/10/2019 15:24

    Bravo madame pour votre ténacité de réussir, et un grand bravo à votre mère, par contre, votre père est un goujat de première , et un lâche, attention, maintenant que vous travaillez, il va se faire entretenir par vous même, et ne rien faire, dans beaucoup de pays les hommes se glandent à longueur de journée et discutent en buvant leur thé, mais font travailler les femmes qui n'ont à leurs yeux, droit à aucun respect, juste s'occuper de leurs maris et avoir des enfants , encore mieux si elles travaillent et ramènent de l'argent à la maison.

  • Christine R.
    19/10/2019 03:53

    Tres beau témoignage

  • Karine F.
    18/10/2019 16:44

    👏👏👏👏