Le combat de Binita pour l'éducation des filles

"Mon père nous a abandonnées parce que j'étais une fille." Binita est Népalaise. Depuis son plus jeune âge, elle se bat pour montrer à son père et au monde entier que les filles ne sont pas faibles, pour peu qu'on leur donne les mêmes opportunités. Elle raconte son histoire.

Binita, jeune activiste pour le droit des femmes au Népal

Abandonnée à la naissance par son père qui aurait préféré avoir un garçon, Binita se bat pour les droits des femmes au Népal, depuis son plus jeune âge.

La mère de Binita travaillait très dur, mais n’a jamais eu les moyens de financer les études de sa fille. Binita a donc dû travailler très tôt pour payer ses études toute seule. Désormais, Binita est une véritable activiste pour le droit des femmes. Sa mère est très fière d’elle, tandis que son père a fini par revenir dans la famille.

“Pour combattre les inégalités, il faut d’abord envoyer les filles à l’école”

Au Népal, “les filles doivent juste être des femmes de maison (…), à cause de cette perception, nous ne pouvons pas combattre les discriminations”, confie Binita. Pour la jeune activiste, l’accès à l’éducation est au coeur du problème. En effet, les jeunes filles en sont souvent privées. “Pour combattre les inégalités, il faut d’abord envoyer les filles à l’école, il ne faut pas leur couper les ailes, il faut avoir foi en elles”, insiste Binita.

avatar
Brut.
13 octobre 2019 06:21