199 commentaires

  • Corentin V.
    31/01/2017 17:03

    Les médias ne disent pas qu’en 2011, Barack Obama a mis en place une interdiction identique pendant 6 mois sur l’Irak, après avoir établi que les ressortissants de 6 des 7 pays interdits par Trump représentaient un risque particulièrement élevé. Ah la la cet Obama, il fait rêver, sans parler des bombardements dans ces mêmes pays par cet homme de "paix" qu'est Obama..

  • Jean-Seb A.
    31/01/2017 17:05

    en tant que New Yorkais il est New yorkais. Les étiquettes sont d'un autre temps.

  • Yo H.
    31/01/2017 17:06

    Yeahhhhhhh !

  • Juliette R.
    31/01/2017 17:21

    bagass

  • Mohamed L.
    31/01/2017 17:26

    Moi, une personne d'origine arabo-musulmane, m'appelant Mohamed de prénom et vivant en france depuis presque 35 ans je m'adresse à vous et je vous dis " je vous aime parce que vous aimez les gens". Merci Monsieur le gouverneur de New York. I ❤NY.

  • Helene P.
    31/01/2017 17:28

    RESIST

  • Héloïse F.
    31/01/2017 17:36

    ces news qui redonnent le smile

  • Yves Z.
    31/01/2017 17:38

    Bravo !

  • Vivi M.
    31/01/2017 17:46

    vu que tu aimes bien les trucs que je like haha

  • Maxime G.
    31/01/2017 17:57

    c'est ce dont on parlait; il quand même des gens influents pour s'opposer au nouveau président

  • Cassie S.
    31/01/2017 18:14

    💪🏻

  • Antoine S.
    31/01/2017 18:18

    c'est un bon gars lui

  • Florent D.
    31/01/2017 18:27

    Cyril Ducros

  • Sylvie C.
    31/01/2017 18:34

    Bravo monsieur

  • Épicure Y.
    31/01/2017 18:35

    et vive NY 💪

  • Emilie W.
    31/01/2017 18:39

    On zappe systématiquement les asiatiques. Iels sont certes plus nombreux sur la côte Ouest, mais il y en a quand même à NYC.

  • Yannick R.
    31/01/2017 18:45

    Il a des ... enfin. Du courage quoi....

  • Zuff L.
    31/01/2017 19:05

    Hahaha copyright JFK, ich bin ein Berliner

  • Enileda S.
    31/01/2017 19:05

    Carine

  • Tristan D.
    31/01/2017 19:32

    Ce discours fait beaucoup penser au "Ich bin ein Berliner" de JFK, qui s'identifiait aux Berlinois et qui voulait apporter son soutient.