retour

Le masque, symbole des mouvements de contestation

La casa de papel, le Joker, V pour Vendetta… On retrouve ces masques dans les mouvements qui secouent de nombreuses régions du monde. Et selon l'historien Thomas Snegaroff, derrière ces masques, il y a une idée : la non-violence. Il raconte.

Les masques, un moyen de représenter les mouvements populaires ?

Inspirés du Joker, de la Casa de Papel ou encore de V pour Vendetta, les masques sont des symboles de protestation. Présents dans de nombreux mouvements populaires actuels, ils sont visibles au quatre coins de la planète. L’historien Thomas Snégaroff décrypte l’origine de ces symboles.

Au Liban, à Hong Kong, au Chili ou encore en Espagne, les mouvements populaires sont tous différents. Allant parfois à l’encontre d’une dictature, d’autres fois défiant un système économique, le point commun de ces mouvements populaires serait leur stratégie. Selon l’historien Thomas Snégaroff, la stratégie commune de ces mouvements populaires s’inspire des écrits du philosophe américain Gene Sharp. Dans les années 1970, Gene Sharp se questionne sur la force de la non-violence. Pour le philosophe américain, la non-violence est alors le meilleur moyen de renverser un régime autoritaire. Si en 1989 le mouvement populaire de Tian’anmen s’effondre face au gouvernement chinois, pour Gene Sharp, il s’agit d’un manque de stratégie.

Défendre les valeurs démocratiques pas la non-violence

En 1993, le philosophe américain publie “De la dictature à la démocratie”. Il s’agit d’un ouvrage consacré à la stratégie de la non-violence, mais aussi d’un véritable “mode d’emploi” pour réussir une révolution. Selon Gene Sharp, l’objectif de la non-violence est de contourner le “piège du gouvernement”, qui aurait tendance à médiatiser les manifestants comme des gens “extrêmement violents”. En effet, “l’opinion publique préfère l’ordre au désordre, et pourrait, pour cette raison, abandonner les mouvements populaires”, explique Thomas Snégaroff. Diffusé dans le monde entier, le texte de Gene Sharp a servi d’inspiration pour de nombreux mouvements populaires. En plus du principe de la non-violence, on retrouve dans chacun de ces mouvements populaires l’idée d’un slogan, ainsi que d’un logo. Pour Thomas Snégaroff, il s’agit de signes très clairs dont le but est de “créer une sorte d’attachement”. Les masques seraient ainsi le symbole d’une protestation non-violente.

27/10/2019 10:02
  • 179.7k
  • 311

131 commentaires

  • Amirouche M.
    12/11/2019 15:52

    C est pas lui qui a travaillé sur la non-violence, c est Ghandi le premier qui a réussi à décoloniser son pays par la non violence ,mais comme d habitude, il faut que se soit un blanc qui a initié la manière de faire la révolution pacifiquement, et je pense qu il est aussi le semblable de finkelcrotte,goldladen ,zemour.

  • Boubekeur H.
    09/11/2019 15:55

    Extra

  • Kirua G.
    03/11/2019 20:12

    Snégaroff il a trop fumé. La cause commune de ces soulèvements est de 2 ordres: - virer les élites pour avoir une meilleure démocratie. - la lutte contre les inégalités qui se creusent. C'est ce qu'on voit dans tous les pays en rébellion sans exception, même à Hong Kong, même en Bolivie, même au Venezuela qui sont les exemples les moins évidents. Pour l'Algérie, la France, le Liban, le Chili, la Guinée... c'est clair comme de l'eau de roche. Ses thèses flippées sur la non violence... MDR! Il a vu les images du Chili, de Hong Kong? Oui ça pourrait être plus violents, mais alors les Gilets Jaunes sont des anges en comparaison! Et en vérité, les seuls à porter des masques, ce sont les front-liners hong kongais, ce sont les blacks blocs français, ce sont ceux qui vont au combat physique contre les Forces de l'ordre et qui porte des masques pour? Ne pas qu'on les reconnaisse! Snégaroff, continue l'histoire, tu es bon dans ton domaine, mais de grâce pour ce qui est des mouvements sociaux actuels, réfléchis avant de dire n'importe quoi. Merci.

  • Ju L.
    30/10/2019 22:55

    https://www.aeinstein.org/wp-content/uploads/2013/09/FDTD_French.pdf

  • Mathilde S.
    30/10/2019 13:46

    tiens on en parlait !

  • Teddty G.
    30/10/2019 12:28

    ou alors c'est juste pour cacher son identité...

  • Logan D.
    30/10/2019 10:13

    La non-violence... Ou l'anonymat face à des états répressifs, histoire de pas se faire ficher pour être aller en manif Ou pour faire passer l'idée avant les personnes. Qu'on s'intéresse au message plutôt qu'aux messagers

  • Jacques-Antoine T.
    30/10/2019 08:14

    Origine du Masque est : l'anglais Guy Faulks qui a voulu faire brûler le parlement de Londres.

  • Jamaleddine O.
    30/10/2019 05:41

    A écouter pour comprendre partager sans limite

  • Jérémy X.
    29/10/2019 18:30

    Il faut que les gens comprennent ça, c'est important..

  • Héléna L.
    29/10/2019 16:58

    J'avoue bien aimer ce concept ! 💖 💖

  • Eva L.
    29/10/2019 16:09

    Oui. Merci. On s'en inspirera.

  • Elisabeth S.
    29/10/2019 11:52

    Pourquoi cet historien ne parle t'il pas du tout des gilets jaunes ils ont le signe (le gilet jaune), les slogans (humour et autres),la volonté d'être pacifique et le mouvements à été largement réprimé dans la violence J'espere que j'aurais une explication du site BRUT ou de ce monsieur besoin de comprendre merci

  • Inas H.
    29/10/2019 08:20

    un symbole en devenir, je te l'avais dit

  • Guy P.
    29/10/2019 07:59

    Très vrai, incontestable. A suivre.

  • Juju K.
    29/10/2019 07:51

    go

  • Karim B.
    29/10/2019 06:45

    je ne voit pas le rapport avec un philosophe que personne n'a lut ou avec la non violence. les masques en question font l’apologie de la violence bien au contraire. cela traduit pour moi une sensibilité des individus qui s'identifient à une violence fantasmé dans les films. les féministes jouent à la servante écarlate, d'autres aux anonymous ou au v de vendéttat les adeptes des reptiliens au v de visiteur... c'est une histoire d'influence et d'identification à des contenues qui traitent de la violence sociétal. pour ce qui concerne les slogans ça a toujours existé le fameux crs ss court et efficace peace and love ect sont bien antérieur... cela fait parti du modèle de contestation. la violence est devenu tabou et ont ne la trouvait que dans les films qui la restitue a la population pour moi c'est un retour en grande pompe de la violence légitime. c'est justement un signal fort de la fin de la non violence que les états ont facilement neutralisé depuis ghandi les urgences se sont accumuler et ont atteint un point où l'on se rend a l'évidence :ça ne peut plus continuer ainsi

  • Ramona G.
    29/10/2019 06:15

    Exactement. Pour ça les casseurs ont été introduits aux gilets jaunes.

  • David D.
    29/10/2019 05:32

    Merci pour toutes conneries. Il na pas dû faire beaucoup de manif celui-là. Et les gouvernements adorent la non violence, c'est plus facile à viser. Merci pour ce théoricien de la connerie. ♫et puis la police rend els armes et se joint aux contestatire♫ AHAHAHHAHA

  • Clément G.
    28/10/2019 21:36

    https://youtu.be/5iOWHKkkG3c On a fait une petite analyse de la situation, si jamais ça vous dit ! N’hésitez pas à jeter un coup d’œil 👀 👍