retour

Le Parlement européen débat de l'intégration des Roms

Pendant ce temps, au Parlement européen… Mara Bizzotto, députée italienne de la Ligue du Nord, s’en prend aux Roms. La députée roumaine Maria Grapini contre-attaque.

11/04/2017 00:00
  • 87.8k
  • 58

43 commentaires

  • Kévin O.
    11/04/2017 11:05

    Pffff je suis persuadé​ qu'elle dit la vérité mais bon ...

  • Hannibal L.
    11/04/2017 11:06

    Elle a raison l'italienne , les roms foutent rien

  • Clarisse H.
    11/04/2017 11:07

    belle contre-attaque !

  • Elvis A.
    11/04/2017 11:09

    Pire que les roms : les députés européens xénophobes grassement payés avec l'argent public pour faire régresser le débat

  • Fabien D.
    11/04/2017 11:12

    #marine2017 bis 😂

  • Marjorie D.
    11/04/2017 11:12

    Mon travail de mémoire m'a amené à tout remettre en question et c'est bien plus compliqué : en France certains Rom (jeunes) ont envie de s'integrer et s'est le cas dans beaucoup de région (en Rhones Alpes plus de 200 familes se sont trèsbien intégrés mais le programme a été arrêté) où les programmes visant à cela a étés réussi, mais pour beaucoup face aux stéréotypes ils reviennent à la communauté car sous conditions de respect des règles communautaires ils ont un statut, une reconnaissance sociale garantit par la communauté, chose qu'ils ne trouvent pas toujours auprès de note société. Bien sur les réseaux sont présent et en Italie cela doit être plus facile qu'en France

  • Clément F.
    11/04/2017 11:13

    Et la Roumanie qui parque les Roms dans des camps, les empêchent de trouver du boulot et les empêchent d'intégrer la société roumaine, t'en parles @Brut ? Ou t'es trop "humaniste" pour le montrer ?

  • Felix X.
    11/04/2017 11:22

    Les 2 ont raison en fait ! 😕

  • Salomé L.
    11/04/2017 11:23

    Le problème ici c'est le patriarcat : clairement les hommes s'approprient la force de travail des femmes et des enfants, et conservent l'argent pour faire valoir leur virilité à travers leur belle voiture. Tant que l'on aura pas aboli le patriarcat partout, ça continuera (parce que la députée italienne n'a pas non plus compris que les Roms ne sont pas fondamentalement différents des italiens sur ce point)

  • Hitomi M.
    11/04/2017 11:33

    Est-ce que les gens savent qui sont les ROMS ? Un conseil, allez vous renseigner. La communauté ROM est très étendue partout en Europe et dans le Monde d'ailleurs. Ce sont des nomades. Ils ne veulent pas être sédentarisés. Les enfants sont exploités par des groupes mafieux. Ce sont ces groupes qu'il faut surveiller et condamner. Ces personnes sont très fragilisées car elles sont rejetées par beaucoup. Les populations ont peur d'eux et rejettent leur façon de vivre. C'est de la xénophobie.

  • Delphine D.
    11/04/2017 11:35

    Ah ben bien sûr, la députée roumaine défend son gouvernement en perdition, qui ne prend pas ses responsabilités !!! L'italienne a raison, les roms ne veulent pas s'intégrer, c'est malheureusement une réalité ! Il y a des reporters dans le monde qui font des reportages poignants sur les conditions humaines et leurs effets ! Ouvrez les yeux ! Si certains aiment se faire dépouiller, mettez une pancarte devant votre domicile : Vous pouvez me dépouillez car je suis extrêmement généreux et si mes enfants crèvent de faim et bien tant pis car je veux vous soutenir !!! 😂

  • Mathieu '.
    11/04/2017 11:44

    Je crois qu'il y a une différence entre regarder en face la situation (qui n'est pas générale, mais peut-être fortement coutumière, voire majoritaire) des enfants Roms qui ne vont pas à l'école et sont obligés à mendier, et "s'en prendre aux Roms". Ce n'est pas en dénonçant le fait que les problèmes sont soulevés par l'extrême-droite qu'on les oblitère au point qu'ils n'existent plus. Le tout est de bien les voir et de porter une solution humaine pour les résoudre. Surtout, il ne faut pas laisser l'extrême-droite avancer sa solution comme étant la seule possible à un problème que le reste de la classe politique ne soulève pas. Nous savons tous très bien que cela mène à de l'intransigeance et de l'exclusion, ce qui rajoute de la tension et de la violence dans la société.

  • Martial G.
    11/04/2017 11:48

    Les roumains sont les premiers coupables des malheurs des roms alors le contre avis de cette députée roumaine lol...

  • Adriana S.
    11/04/2017 12:00

    ma la vergogna sarà la Bizzotto

  • ペレラ ミ.
    11/04/2017 12:09

    Dire la vérité dans cette société est bien pire que d'insulter

  • Samuel C.
    11/04/2017 12:15

    Il faut revenir à la base, que fait la roumanie pour les roms?

  • Jonathan I.
    11/04/2017 12:18

    Dans des pays du tiers monde on fait travailler les enfants très jeunes (donc pas d'école) car c'est le seul moyen de ramener de l'argent au foyer. L'instauration d'un revenu universel s'est révélé être un remède miracle contre ça.

  • Mixio S.
    11/04/2017 12:32

    Je suis d'accord avec elle...les roms cherche pas intégré dans la société

  • Gerard P.
    11/04/2017 12:35

    Sur la xénophobie : Pourquoi reprocher aux gens d'avoir peur des étrangers? Ce sont les étrangers qui devraient donner des gages de bienveillance et pas l'inverse. La xénophobie est un droit (liberté d'expression lol), contrairement à la discrimination. Sur les Merco-Benz: Excellente digression de la député italienne, ça fait plaisir que les femmes s'interessent à la politique (desfois). Sur "la sédentarisation forcée d'une communauté nomade" : Que les roms français soient nomades en France, Pourquoi pas. Que les roms roumains ou italiens soient nomades en France, certainement pas. "Je suis pas mère thérésa" comme dirait un bon ami.

  • Daniel D.
    11/04/2017 13:12

    Je pense que BRUT n'a pas bien compris la problématique roms ou alors c'est de la bêtise absolue.