Affaire de “corruption” en faveur du Qatar au Parlement européen

"Corruption" en faveur du Qatar ? Des valises remplies de billets ont été saisies dans l'appartement d’une vice-présidente du Parlement européen accusée de corruption pour influencer les décisions du Parlement en faveur du Qatar. On t'explique.

Eva Kaili, vice-présidente du Parlement européen, mise en cause


Le 9 décembre, la police belge a mené une "opération anti-corruption" à Bruxelles. Seize perquisitions et au moins cinq arrestations ont eu lieu. L’AFP a identifié 4 des personnes interpellées : Eva Kaili, députée européenne socialiste grecque, et vice-présidente du Parlement européen ; Pier Antonio Panzeri, ancien eurodéputé socialiste italien ; Francesco Giorgi, assistant parlementaire italien du groupe Socialistes & Démocrates ; Luca Visentini, secrétaire général de la Confédération syndicale internationale.
C'est quoi l'histoire du Qatar ?


Ces personnes ont été inculpées pour "appartenance à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption". Concrètement, le parquet fédéral belge "suspecte le versement d'importantes sommes d'argent ou l'offre de cadeaux significatifs à des tiers ayant une position politique et/ ou stratégique permettant, au sein du Parlement européen, d'influencer les décisions" en faveur du Qatar.
10 pays, 10 points de vue sur la Coupe de Monde au Qatar


Des “sacs de billets” d’un montant à six chiffres découverts


Le 21 novembre 2022, Eva Kaili, la vice-présidente du Parlement européen, sur laquelle les soupçons se concentrent, avait déclaré : “La Coupe du monde au Qatar est la preuve que la diplomatie sportive peut aboutir à une transformation historique d'un pays. J'ai été la seule à dire que le Qatar est un leader en matière de droits du travail”.
Coupe du monde au Qatar : la réalité des conditions de travail


Des “sacs de billets” d’un montant à six chiffres auraient été découverts dans l'appartement bruxellois d'Eva Kaili. Son père a été surpris à la sortie d’un hôtel bruxellois avec une autre valise remplie de billets. Dans la foulée de ces révélations, la jeune femme s'est vue retirer toutes ses fonctions politiques. L'autorité grecque de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé geler tous ses avoirs : les comptes bancaires, les sociétés et tout autre actif financier de l’élue grecque et de sa famille proche. Eva Kaili et trois autres personnes ont été incarcérées le 10 décembre.
Qatar : de la clim' à l'extérieur pour lutter contre la chaleur


avatar
Brut.