Les Israéliens reprennent une vie presque "normale"

Pendant ce temps-là, les Israéliens reprennent une vie presque "normale"…

En Israël, un quotidien redevenu “presque” normal

En Israël, aller dans un bar, au restaurant, dans une salle de sport, au théâtre, au stade ou voir un concert, c’est de nouveau possible. Julien Bahloul travaille en Israël en tant que Business developer, il nous raconte son quotidien.

Le passeport vert, condition pour accéder aux salles de sport et événements culturels

Le passeport vert est un QR code que les citoyens israéliens peuvent télécharger une semaine après avoir reçu la seconde dose de vaccin. Le téléchargement se fait sur le site du ministère de la Santé. En échange, le citoyen doit consentir à l'usage des données personnelles. Ainsi, en échange du partage de données biomédicales sur les effets de la vaccination avec le laboratoire Pfizer, le gouvernement israélien s’est assuré l’accès à un stock important de doses.

“Nous atteignons aujourd’hui les cinq millions de personnes vaccinées.”

En Israël, la campagne de vaccination contre le Covid-19 est la plus rapide au monde. En seulement trois mois, environ 40 % des Israéliens ont reçu la seconde dose du vaccin. Le 3 mars dernier, le président Nétanyahou déclarait : “Nous atteignons aujourd’hui les cinq millions de personnes vaccinées et la réouverture de notre économie grâce au passeport vert.”Depuis le 8 mars, les travailleurs palestiniens légalement employés en Israël peuvent également bénéficier du vaccin.

“Pour les restaurants, ils ont trouvé une solution intermédiaire.“

Dans les restaurants, seuls les vaccinés détenteurs du passeport vert peuvent s'installer à l'intérieur. Quant à ceux qui ne sont pas vaccinés, ils sont assis dehors. Résultat : “Ça fait des semaines que les rues sont noires de monde. C'est plus la vaccination qui protège que le passeport vert”, conclut Julien Bahloul.

avatar
Brut.