Priver les Ukrainiens d’électricité, la nouvelle stratégie russe

Détruire les réseaux électriques de l’Ukraine, c'est la nouvelle stratégie de la Russie pour gagner la guerre. Voici de quoi il s'agit.

Plus de 1100 localités sont sans électricité

Depuis Moscou, le 10 octobre 2022, le président Vladimir Poutine a déclaré: “Une frappe massive a été lancée avec des armes de longue portée et de haute précision depuis les airs, la mer et la terre sur les infrastructures de l’énergie”. En fait, l'objectif pour les forces militaires russes est de détruire les infrastructures et le réseau électrique ukrainien. Depuis le début du mois d'octobre, la Russie lance des missiles et des drones contre de nombreuses installations énergétiques. D'après l'AFP, au moins 30 % des centrales électriques du pays ont été détruites et au moins 40 % du réseau électrique ukrainien est paralysé. A 28 ans, il fuit la Russie pour éviter la mobilisation

Selon les services d'urgences ukrainien, depuis le 7 octobre, plus de 1100 localités sont sans électricité. 4000 autres localités ont subi des pannes de courant. En réaction, le gouvernement ukrainien appelle à économiser l'électricité dans tout le pays. “Il est nécessaire que nous soyons très vigilants concernant notre consommation électrique à partir de demain, 7h. Merci de ne pas allumer d’appareils électriques non nécessaires. Merci de limiter votre consommation électrique et votre utilisation d’appareils qui consomment beaucoup d’énergie” a réagi le 19 octobre 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky. A Kiiv, par exemple, la mairie appelle “les entreprises, les cafés, les magasins et les restaurants” à “économiser au maximum leur consommation en électricité”. En Russie, plus de 1300 personnes arrêtées dans les manifestations

Il est également demandé à la population de s'abstenir d'allumer les fours, les climatiseurs, les bouilloires électriques ou encore les radiateurs électriques entre 7h et 23h. L'objectif des Russes est simple: que les Ukrainiens manquent d'électricité cet hiver. Dans une émission à la télévision russe, le député Andrey Gurulyov est très explicite: “L’absence d’électricité signifie l’absence d’eau, de frigo, dégoûts… Une semaine après la coupure d’électricité, la ville de Kiev nagera dans la merde”. Le 24 février dernier, Vladimir Poutine a déclaré la guerre à l'Ukraine. Le pays a également menacé Volodymyr Zelensky d'utiliser l'arme nucléaire. Comment les médias russes couvrent la guerre en Ukraine

avatar
Brut.