retour

Sa fille a rejoint l'État islamique

Albert n'a jamais rencontré son petit-fils. Les seules images qu'il a de lui, ce sont les vidéos que lui envoie sa fille, Gaëlle, partie en Irak pour rejoindre l'État islamique. Pour Brut, Charles Villa l'a rencontré.

Ma fille est partie rejoindre l'État islamique

Albert, Angevin, a une soixantaine d’années. Gaëlle, sa fille, est partie rejoindre l’organisation État islamique en 2015 avec son mari tunisien, Fatih. En Irak, sa fille a eu un fils, Mohammed, aujourd’hui âgé d’un an et demi.

En 2019, l’EI a perdu ses territoires. Fatih a été capturé, Gaëlle et son fils ont été emmenés dans un camp. « Il faut qu’elle soit jugée en France », répète Albert. Charles Villa nous raconte comment il a rencontré cet ancien syndicaliste décidé à mener son combat jusqu’au bout, pour l’amour de sa fille et de son petit-fils.

Comment as-tu trouvé Albert ?

Albert fait partie d’un collectif de parents, « Familles unies ». C’est un groupe de parents dont les enfants sont partis rejoindre l’État islamique, pour la plupart entre 2013 et 2015. Aujourd’hui, ils souhaitent que leurs enfants et petits-enfants soient rapatriés et jugés en France, pour ne pas qu’ils restent à l’abandon, en déshérence. Aussi, leurs enfants risquent la peine de mort s’ils sont jugés en Irak. Et dans les camps syriens, une région contrôlée par les Kurdes, l’État n’est pas reconnu, donc ils ne sont pas jugés.

Albert avait-il des réticences à raconter son histoire ?

Non. Aujourd’hui, ces parents ont envie de se battre pour que le sujet reste sur le devant de la scène médiatique. La bataille contre l’EI s’est officiellement terminée en mars 2019. L’EI a perdu ses territoires. Depuis, ces parents luttent pour obtenir le rapatriement de leurs enfants. Mais depuis un an et demi, ils ne constatent aucun mouvement de la part de l’État français, ou très peu. Il n’y a pas non plus de prise de position officielle sur le sujet.

La mère de Gaëlle ne souhaitait pas témoigner ?

Elle est plus discrète. Elle n’a pas envie de toute cette attention médiatique. Albert, c’est un ancien syndicaliste. Il a mené des combats toute sa vie, notamment pour le droit du travail. Il a l’habitude de se battre pour ce qu’il veut, de revendiquer ses droits. Le combat pour le rapatriement de sa fille, c’est dans la droite ligne de l’histoire de sa vie.

Comment va Gaëlle aujourd’hui ?

À l’heure actuelle, elle est toujours là-bas. Elle parle toujours à son père par messages. On ne sait pas si son mari est mort ou vivant, il a été arrêté en même temps qu’elle lors de la bataille de Baghouz. Gaëlle et son fils sont laissés à l’abandon, dans ce camp qui est une prison à ciel ouvert. Les conditions de vie sont toujours extrêmement difficiles. Leur vie n’est pas menacée par les geôliers, mais les conditions de vie sont très mauvaises.

Le samedi 12 septembre, le collectif « Familles unies » organise un rassemblement à 14h30 devant le secrétariat d'État à l'enfance, à Paris.

05/09/2020 12:13
  • 5.8M
  • 4.8K

3782 commentaires

  • Michael d.
    un jour

    Elle a une belle vie la bas, surtout qu'elle y reste tel est son choix, pauvre parent

  • Ce S.
    un jour

    enfin un homme avec un cerveau

  • Lotfi E.
    2 jours

    le romantisme exalté de certaines personnes à la recherche d'un idéal de défense des peuples opprimés fait l'avant garde de néo-mercenaires des temps modernes et perpétue des guerres localisé qui font le régal des MARCHANDS D'ARMES ET DES MULTINATIONALES QUI EN PROFITENT POUR PILLÈS LES RICHESSES DE CES PAUVRES PAYS EN GUERRE CE SONT EUX LES VRAIS TERRORISTES...

  • Plume I.
    2 jours

    On arrive à comprendre que des personnes se fasse manipuler endoctriner par des sectes qui sont capables de commettre des choses horribles complètement aliéné mais par contre on comprend pas comment c'est possible des personnes partent pour commettre l'impensable moi je suis extrêmement peiné de tout ça

  • Lollita Z.
    2 jours

    Jespere qu il pourra un jour parvenir à voir son petit fils et que sa fille part de la bas

  • Sophian R.
    2 jours

    Le mek ils scui sa viande notmalus

  • Nicolas D.
    2 jours

    La question du reniement de la foi, lui a reçu une éducation chrétienne il le dit mais il a transmis l’agnosticisme sans l’ouverture à la transcendance Gaëlle l’a trouvée dans l Islam

  • Franco M.
    2 jours

    Tu est partis tuer des gens et bien reste dans ta merde le bataclan et charly on oublie pas

  • Rhoda M.
    3 jours

    🤯🤯🤯🤯🤯🤯

  • Anne S.
    3 jours

    Ça peut arriver à tout le monde, malheureusement.

  • Manu M.
    4 jours

    Très bon Papa! Respect Monsieur!

  • Benjjamiin E.
    4 jours

    Les gens qui disent qu il y a un manque d empathie. 😂 Cette personne avais de l empathie quand son état islamique massacrais n importe qui pour n importe quel prétexte ?

  • Miyah L.
    4 jours

    Bouleversant témoignage, j'espère qu'il tien le coup et qu'il va récupérer son petit fils. Je peu que lui souhaiter courage.

  • LaBoule C.
    4 jours

    a garde classique.. que ce mot !! comme si chaque cas , etait pas unique : comme si c etait le minimum du pere !!!! Et idem pas de case pour les garde elargie... ni pour les regimes speciaux ,ni pour le transport pour voir les enfants! bref !!!

  • Ismael D.
    4 jours

    Le reportage est très émouvant.

  • Valérie S.
    4 jours

    Votre témoignage aide des gens il faut continuer Je vous souhaite de retrouver votre famille le plus tôt possible

  • Cécé S.
    5 jours

    Quelle force, quelle lucidité !!!! Bon courage à vous, je vous souhaite de retrouver rapidement vos enfants

  • Caroline L.
    5 jours

    Un super papa, un super homme ça se sent ... 😇

  • Jbb D.
    5 jours

    Vraiment touchant et poignant la bienveillance de ce père ❤️

  • Simao R.
    5 jours

    Tu

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.