Système de notation des citoyens chinois : Envoyé spécial a enquêté

Ficher et noter les citoyens en fonction de leurs comportements, c'est ce que met en place la Chine. Envoyé spécial a enquêté sur ce programme nommé "crédit social". Voilà comment ça marche…

Quand la Chine note et fiche ses citoyens avec un système de “crédit social”

La Chine a lancé un programme nommé “Crédit social”. Il s’agit d’un système de notation qui a pour objectif d’encourager les citoyens chinois à devenir des “citoyens exemplaires”. En effet, l’idée est de récompenser les citoyens qui font de bonnes actions et de sanctionner ceux qui en font des mauvaises.

Actuellement, une quarantaine de villes chinoises expérimente le programme du crédit social. Actuellement, chaque ville l’adapte à sa façon. Par exemple, dans un village près de Rongcheng : “Si on triche avec le compteur d’eau, 2 points en moins (…) Une bagarre coûte 10 points. Abattre des arbres coûte 50 points”, raconte une villageoise. Selon elle, le programme est efficace : “Avant les rues étaient sales, mais depuis qu’on a le crédit social, tout le monde est devenu meilleur, civilisé, maintenant on tient à la propreté.

Une “liste noire” en attendant ?

Le programme du crédit social devrait être étendu à toute la Chine à partir de 2020. En attendant, une “liste noire” est appliquée sur l’ensemble du pays. Accessible à tous, cette liste contient les noms, adresses ainsi que les visages des citoyens qui ont des problèmes d’argent et des dettes. Pour ces gens-là, les conséquences sont désastreuses : “Je ne peux pas acheter une voiture ou encore créer une entreprise”, s’inquiète une citoyenne blacklistée. À Guanyun, une sonnerie de téléphone spéciale est même attribuée aux personnes sur liste noire. Ceux qui tentent de les appeler tombent automatiquement sur ce message : “Nous vous signalons que votre correspondant est inscrit sur liste noire.

avatar
Brut.