retour

Un foyer pour accompagner les auteurs de violences conjugales

"Accompagner les auteurs, c'est aussi protéger les victimes." Ce foyer d'Arras accueille les auteurs de violences conjugales. Depuis 2007, plus de 600 hommes ont été placés par la justice au Home des Rosati avec un objectif : éviter la récidive.

Le Home des Rosati, un foyer pour les accompagner les conjoints violents

Chaque année, en France, 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales et 40 % des auteurs de violences conjugales récidivent. Depuis 2007, plus de 600 hommes ont été placés au Home des Rosati sur décision de justice. À la sortie de ce foyer d’Arras, le taux de récidive est de 13 %.

L’objectif de du Home des Rosati est de permettre aux conjoints violents de prendre conscience des violences qu’ils ont fait subir, mais aussi de les amener à comprendre comment cela est-il arrivé. Le Home des Rosati est l’une des seules structures de ce type en France, pouvant accueillir jusqu’à 8 hommes, entre 1 et 4 mois. Si les structures comme celles du Home des Rosati sont peu nombreuses, selon la directrice de l’établissement, il s’agit surtout d’un manque de moyens : “C’est vrai que la priorité est donné au financement d’actions qui permettent de protéger les victimes et c’est normal, (…) mais en même temps, il ne faut pas perdre de vue qu’accompagner les auteurs, c’est aussi protéger les victimes puisque ça permet d’éviter la récidive.” En arrivant au Home des Rosati, les hommes ont des obligations. Résidant sur place, ils ont interdiction d’entrer en contact avec la victime. Selon leur état, ils ont des soins psychologiques, ou encore en addictologie. “Le plus dur, c’est l’éloignement”, confie un conjoint violent, envoyé par tribunal au Home des Rosati pour une durée de 3 mois. Il espère ne jamais recommencer ces erreurs par la suite : “La justice nous a tendu une main. C’était ça, ou la prison. C’est pas compliqué.

“Pourquoi un homme qui va mettre une gifle va banaliser ?”

L’éloignement imposé par Le Home des Rosati est nécessaire car il permet au conjoint violent de se remettre en question. Pour certains hommes, il y a une nette évolution entre l’arrivée et le départ, notamment en ce qui concerne la réflexion. D’autres préféreront se victimiser : “Mais c’est pas de ma faute, c’est Madame, je lui ai juste tenu le poignet, j’ai rien fait de mal.” Ce sera donc le rôle du personnel médical de les mettre devant leurs responsabilités : “Si vous êtes arrivé ici, c’est qu’il y a eu plus que simplement tenir un poignet.” D’après la directrice de l’établissement, “il faut pouvoir développer une palette d’outils, une palette de réponses qui permette de répondre à chaque situation”. L’accompagnement et le suivi se terminent lorsque la décision du tribunal est prononcée et consiste à mettre fin à la présence de la personne dans cette structure. Cependant, pour certaines personnes l’accompagnement continue lorsqu’il s’agit d'une séparation, sans oublier la protection des enfants. Le 25 novembre 2019, le gouvernement a annoncé la volonté la création, dans chaque région, de deux centres similaires à celui d’Arras.

10/12/2019 07:14
  • 243.9k
  • 339

101 commentaires

  • Michele A.
    19/12/2019 15:36

    Son but c'est de sortir rentré chez lui pour mieux recommencer à frapper sur sa femme salopard

  • Catherine D.
    18/12/2019 21:25

    N'ATTENDONS PAS QUE CA ARRIVE .... RECONNAÎTRE UN HOMME VIOLENT (LES SIGNES) Nous en avons toutes rencontrés ..... sordide. https://www.youtube.com/watch?v=qJmmnBUyvz4&fbclid=IwAR3uikPwOwO3l8GlMeYWEle1tveJ8hILaSroQoMvbs1cEoNQr2hftCHK_hg

  • Gaëlle P.
    15/12/2019 18:41

    À tous ceux qui dise que c'est une hérésie ce genre de centre, question pour soigner une maladie comment fait-on? On s'attaque à la source et on élabore un vaccin ou on se contente de se mettre des masques et d'espérer qu'elle disparaisse toute seule? Ici s'est pareil. Oui ces types méritent la prison, mais au final, on va faire quoi les enfermer puis les relâcher et ils vont recommencer. Les enfermer à perpétuité? Y a intérêt a crée des places supplémentaires en prison. Les exécuter? Dans ce cas venaient tenir la corde de la guillotine. La seule chose que je conçois c'est qu'il n'y pas assez de centre et d'aide pour les victimes.

  • Virginie B.
    13/12/2019 16:38

    La blague !!!

  • Anny M.
    13/12/2019 06:01

    Bonne initiative

  • Anne-marie M.
    13/12/2019 04:52

    Et qui accueille les femmes battues ? C'est bien reconnu frappé une fois frappé toujours donc ses hommes pour moi direct la garde à vue et prison non , non pas de pitié pour eux ont ils de la pitié quand ils battent et tues leurs femmes non ? 😠

  • Lydie R.
    12/12/2019 16:55

    Eux mêmes ont la plupart du temps été victimes donc autant traiter le pb à la source..

  • Bernard J.
    12/12/2019 06:47

    ils ont ça dans leurs gènes. ils ne changent jamais. jamais.

  • Marie D.
    12/12/2019 06:33

    Bravo aux équipes qui travaillent avec ce genre d individu. Le sujet est délicat mais n oublions pas ces femmes et ces hommes qui essayent de faire leur travail car ils ont espoir que ça peut servir à quelque chose

  • Florent D.
    11/12/2019 17:37

    Notre sujet du moment tiens...

  • Nathalie R.
    11/12/2019 17:11

    On met en prison pour tout et n'importe quoi mais quand on frappe, violé et tue des femmes les peines sont inexistante. Comment voulez vous que certains hommes se sentent menacés de représailles si ils touchent une femme ?

  • Babette W.
    11/12/2019 16:34

    Une bonne claques dans sa gueule a cet abrutis

  • Laurence R.
    11/12/2019 08:08

    Très bonne initiative...

  • Christian M.
    11/12/2019 07:59

    Les hommes sans couilles une bonne piqûre et de l'air.

  • Catherine A.
    11/12/2019 06:31

    c'est une action parmi d'autre mais insuffisante et quand on voit que sur la somme indiquée 80 % vont à l'étranger pour soigner ca laisse sans voix !

  • Sergio G.
    11/12/2019 00:21

    La source du probleme c'est l'education. Il fait arreter ça de que la femme serve a l' homme a table, parce que maintenant on travaille tous les deux, nest pas? Mais aussi cest suivant un probleme d'argent, et l' homme se crois responsable de tout, et quand il arrive pas cest la faut de la femme, parce que il y pas de comunicattion, on va faire equip pour y arriver, a la basse l' education c'est tout. On est homme ou femme pareill, ça que tu vois pas peut etre ton couple il le vois. C'est bien possible que elle as de meilleur idees que toi. Plus de macho moins d' homme. Quand on est perdú cest meilleur de plorer que de tapper. C'est meilleur un calin de ta femme et tes enfants que les chauffer leurs visages. Un vrai homme montre ses sentiments. Ça c'est avoir des couilles.

  • Chà F.
    11/12/2019 00:01

    je te parlais de cette structure l’autre jour

  • Lucie F.
    10/12/2019 23:53

    trop fort !

  • Irène M.
    10/12/2019 22:51

    Si rien n'excuse les coupables, pourquoi condamner ceux qui tentent de changer les choses ? Il est heureux que ce genre d'endroit existe plutôt que de relâcher ces personnes directement, sans les confronter à leurs fautes. Cela ne résout pas le problème des victimes laissées sans aide, mais au moins certaines personnes sont en sécurité pour un temps

  • Tokyo C.
    10/12/2019 22:51

    je préfére rester sans commentaire .... juste qu'on construit des structures tout confort pour ce genre d'individu ... et tous ces sans abris que fait on pour eux 😒😤..