USA : le projet "Queer Meals" offre un refuge aux jeunes LGBTQ

Difficile d'être LGBTQ quand on habite dans une communauté mormone dans l'Utah. À part chez Jerilyn. C'est le projet "queer meals".

Parfois, les gens viennent ici alors qu'ils songent à se suicider. On doit alors s'occuper d'eux immédiatement. Difficile d'être homosexuel à Provo, dans l'Utah, où 88 % de la population est mormone. 57% des membres de cette religion considèrent en effet que l'homosexualité doit être découragée, selon une étude réalisée en 2015.

Jerilyn Hassell Pool, à l'origine du projet "Queer Meals" : "Beaucoup de gens à Provo sont homophobes, soit à cause de leur culture mormone, soit parce qu'ils ont rarement été confrontés à des membres de la communauté LGBTQ. Il existe ainsi beaucoup de souffrance et de tristesse à Provo. Le programme "Queer Meals" cherche à créer un lieu où peuvent s'épanouir ceux qui se sentent rejetés.

"Queer Meals", c'est un programme où les gens peuvent venir chez moi pour dîner, ou plutôt pour manger, à n'importe quelle heure de la journée et trouver ainsi un endroit où ils se sentent respectés, où leur identité est respectée, où leur orientation sexuelle est respectée.

Melissa : Etre queer ne pose pas de problème ici en Utah grâce à des gens comme Jerilyn. Mais, en même temps, c'est un endroit où on se sent très seul et triste parce que beaucoup de gens ne comprennent pas notre communauté et ne souhaitent pas être en contact avec nous.

C'est dans la ville que se trouve Brigham Young, des étudiants où 98% sont mormons. En 2018, cette université a été classée 4ème école la moins ouverte aux personnes LGBTQ. Quand vous êtes homosexuel dans cette université, cela peut être dur. Il faut être très fort mentalement et émotionnellement, juste pour survivre dans cette atmosphère. C'est pourquoi je ne peux pas toujours consacrer autant d'énergie que je le voudrais à d'autres choses.

Vous savez, c'est surtout des personnes de cet âge qui viennent ici, des personnes stressées. Le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes de l'Utah âgés de 11 à 17 ans. Aux USA, les jeunes LGBTQ tentent de se suicider 5 fois plus que les hétérosexuels. La maison de Jerilyn a été un refuge pour moi quand je ne me sentais pas à l'aise au sein de ma famille. C'est un endroit sûr, où l'on peut partager ce que l'on ressent vraiment et bâtir de vraies relations. Parce que pour beaucoup d'entre nous, c'est la seule fois où l'on peut être vraiment nous-mêmes. Jerilyn, je peux dire que je fais partie de ta famille ? C'est autorisé ? Oui, pas de problème ! Ok. Alors, je fais partie de la famille de Jerilyn.

avatar
Brut.
24 février 2018 13:01