170 bouquetins risquent d'être abattus en Haute-Savoie

En Haute-Savoie, dans le massif du Bargy, 170 bouquetins sont menacés d’abattage alors que l’espèce est protégée depuis plus de 40 ans.

Une espèce protégée depuis plus de 40 ans

En mars dernier, un arrêté publié par le préfet de Haute-Savoie autorise l’abattage de 170 bouquetins dans le massif du Bargy. L’espèce est pourtant protégée depuis plus de 40 ans. Les bouquetins sont suspectés d’avoir transmis la maladie de la brucellose à un bovin en novembre dernier. “Il y a eu une sorte de transposition entre ce qu’il se fait dans l'élevage domestique à la faune sauvage lorsqu’il y a une infection de ce type où la réglementation impose d’abattre tout le troupeau” déclare Jean-Pierre Crouzat, vice-président régional France Nature Environnement. Eric Forestier, éleveur de vaches laitières en Haute-Savoie se bat contre l’abattage de ses 218 vaches, dont l’une est atteinte de brucellose.

Selon le vice-président de FNE, il existe des alternatives “qui sont scientifiquement avérées” : “la méthode la plus fiable selon les milieux scientifiques, c’est de capturer le plus possible, de marquer, d’euthanasier les séropositifs et aussi de bien séparer les zones de pâturage du cheptel domestique par rapport aux zones fréquentées par la faune sauvage”. Le Conseil national de protection de la nature a publié un avis défavorable à l’unanimité sur cet arrêté. Une étiquette qui informe le consommateur sur le mode de production, d'abattage et le niveau du bien-être animal.

avatar
Brut.