4 solutions pour une rentrée plus écolo

Une rentrée plus écolo, c'est possible. Des cahiers jusqu'aux couvre-livres, voilà comment Fleur est parvenue à réduire son impact sur l'environnement. 📚 Avec La Maison du Zéro Déchet

4 étapes pour faire une rentrée écolo

Trier pour réutiliser, fabriquer ses couvre-livres, acheter d’occasion ou éco-responsable… Voici 4 conseils de Fleur, étudiante et bénévole à La Maison du Zéro Déchet, pour faire une rentrée écolo.

1. Trier et réutiliser

Le premier réflexe pour éviter le gaspillage, c'est de reprendre ses affaires de l'année dernière, les trier et les réutiliser au maximum. D’une année à l’autre, il n’est par exemple pas nécessaire de changer de ciseaux, de classeurs ou de pochettes, tant qu’ils sont en bon état. On peut aussi vérifier quels stylos ou feutres fonctionnent toujours et réutiliser les feuilles de cours pour en faire du papier brouillon.

« Pour les cahiers déjà utilisés, je peux arracher les pages usagées pour garder le reste du cahier pour l'année prochaine » ajoute Fleur, étudiante et bénévole à La Maison du Zéro Déchet. Enfin, on peut trouver sur Internet des points de collecte qui recyclent le matériel usagé.

2. Fabriquer soi-même ses couvre-livres

Une autre habitude qui utilise beaucoup de plastique, c'est de recouvrir les manuels ou cahiers avec du film plastifié. « Une solution écolo, c'est d'utiliser des vieux vêtements pour recouvrir nos manuels. Pour fixer le tissu, on peut prendre du scotch ou des agrafes » propose Fleur, étudiante et bénévole à La Maison du Zéro Déchet.

3. Acheter d'occasion

Si on doit racheter des fournitures, on peut privilégier celles d’occasion. On en trouve par exemple chez Emmaüs, dans une ressourcerie, ou à l’association « Le Cercle » qui proposent des fournitures scolaires, parfois neuves, à petit prix. « L’avantage, c’est de donner une seconde vie à des objets qui sont encore en bon état. Et donc, de faire des économies tout en préservant aussi l’environnement » estime une salariée de la "ressourcerie Partagée".

Pour les livres et manuels scolaires, on peut aussi les acheter d’occasion, sur Internet, dans une libraire spécialisée, ou dans les bourses aux livres organisées, à la rentrée, dans certaines écoles.

4. Acheter éco-responsable

Quand on ne peut ni réutiliser ses fournitures de l'année passée, ni acheter en occasion, il reste bien sûr, le supermarché. Et là aussi, il existe quelques astuces pour réduire son impact. Pour choisir un papier à faible impact sur nos forêts, il y a par exemple le papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement que l'on reconnaît avec des labels.

« Pour ne pas consommer du plastique inutilement, on peut veiller à acheter du papier seulement emballé dans du carton, sans film plastique. Enfin, pour faciliter le recyclage, on peut privilégier des cahiers sans spirales » conseille Fleur, étudiante et bénévole à La Maison du Zéro Déchet.

Côté feutres et stylos, mieux vaut éviter les modèles jetables, car on les jette rapidement et, à grande échelle, cela crée beaucoup de déchets. « Une des solutions, c'est de les acheter rechargeables, ça permet d'ailleurs de faire des économies » lance Fleur. En plus, pour préserver notre santé et l'environnement, on peut choisir des feutres et des colles sans solvant ni parfum.

De nombreux labels peuvent guider le consommateur lors des achats de fournitures scolaires. Ces labels peuvent par exemple certifier que le produit est fabriqué à partir de matériaux recyclés, qu'il est produit localement, ou qu'il respecte d'autres critères environnementaux. « En règle générale, on achète des produits pour éviter de jeter trop souvent. Et on évite les achats inutiles comme les post-it, qui sont trop petits pour être recyclés » conclut Fleur, étudiante et bénévole à La Maison du Zéro Déchet.

avatar
Brut.
31 août 2019 06:13