À Barcelone, les déchets représentent un tiers de la pêche

À Barcelone, on pêchera bientôt plus de déchets que de poissons…

La pollution des fonds marins pose problème à Barcelone

En voulant réaliser des échantillons afin d’évaluer la qualité de pêche à Barcelone, Eve Galimany et Elena Marco-Herrero, chercheuses à l’Institut des Sciences de la mer de Barcelone ont découvert une quantité impressionnantede déchets marins. Un problème environnemental mais aussi économique…

La mer Méditerranée est désormais l’une des plus polluées au monde. Lors d’une évaluation de la qualité de la pêche, Eve Galimany et Elena Marco-Herrero, chercheuses à l’Institut espagnol d’océanographie, ont retrouvé en majorité de la scorie et du charbon. En effet, il s’agit d’anciennes voies de navigation. Cependant, “il y avait beaucoup plus de déchets marins à mesure qu’on s’approchait de Barcelone”, racontent les chercheuses.

À Barcelone, les déchets représentent un tiers de la pêche

Jouets, sacs, piles et bien d’autres déchets se retrouvent dans les filets des pêcheurs… Il s’agit d’un problème environnemental pour les fonds marins, mais aussi d’un problème économique pour les pêcheurs. Selon les chercheuses, la pêche est une bonne solution pour freiner la dégradation du fond marin à de telles profondeurs. Eve Galimany et Elena Marco-Herrero ont donc proposé de subventionner les pêcheurs pour les encourager à retirer les déchets. Néanmoins, les deux chercheuses s’accordent à dire que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

avatar
Brut.
8 novembre 2019 07:10