À quoi les guêpes servent-elles ?

Mal perçues, elles sont pourtant très utiles. Voilà à quoi servent les guêpes.

À quoi les guêpes servent-elles ?

Souvent perçues comme gênantes ou dangereuses, les guêpes sont pourtant très utiles pour les écosystèmes.

Saviez-vous que les guêpes font partie de l’ordre des hyménoptères, comme les abeilles ? « Les guêpes et les abeilles se différencient assez facilement. La plupart des abeilles sont, on va dire, poilues. Alors qu’en face, les guêpes ont le corps complètement lisse », précise l’entomologiste Nicolas Moulin.

Deux groupes : les guêpes sociales et les guêpes solitaires

Par ailleurs, il est facile de différencier les deux insectes par leur morphologie. Chez les abeilles, il n’y a pas la jonction très fine entre le thorax et l’abdomen caractéristique de la guêpe. « Les abeilles sont très rassemblées, beaucoup plus trapues », détaille Nicolas Moulin.

Il existe des milliers d’espèces de guêpes différentes, aux couleurs et aux formes très variées. Elles se divisent en deux groupes : les guêpes sociales, qui vivent en colonies dans un nid fondé par une reine, et les guêpes solitaires, qui vivent seules.

« Les guêpes chassent d’autres petits insectes qui vont servir à alimenter leurs larves »

Les guêpes les plus répandues sont celles de la famille des Vespidae, comme la guêpe commune, la guêpe fouisseuse ou la guêpe germanique. « Quoi qu’on en dise, les guêpes ont vraiment un intérêt crucial au sein de l’écosystème, au sein de la biodiversité. Elles ont un rôle majeur parce que ce sont des prédateurs. Elles chassent d’autres petits insectes qui vont servir à alimenter leurs larves, qui seront dans leurs nids », explique Nicolas Moulin.

Il poursuit : « Elles ont un intérêt de régulation de populations d’insectes que l’humain va parfois considérer comme nuisibles. À côté de ça, des animaux qu’on apprécie fortement, comme les oiseaux, vont consommer des guêpes pour leur alimentation. » Les guêpes sont de grandes exterminatrices : en nourrissant leurs larves d’araignées, de mites et de pucerons, elles participent activement à la régulation de ces espèces.

Certains étés, les guêpes sont perçues comme plus nombreuses

Contrairement aux abeilles, les guêpes ne sont pas classées parmi les pollinisateurs. Mais elles jouent un rôle similaire pour de nombreuses plantes : c’est le cas des figuiers ou des orchidées, qui dépendent des guêpes pour leur pollinisation.

Certains étés, les guêpes sont perçues comme plus nombreuses ou plus actives. Leurs populations peuvent effectivement augmenter d’un été à l’autre si la période de reproduction a été favorisée par un hiver doux et un printemps humide.

« Ce qui nous donne aussi l’impression de voir beaucoup de guêpes, c’est qu’il ne pleut pas beaucoup. Ces insectes vont se rapprocher de l’humain sur sa terrasse, en train de faire un barbecue, dans sa piscine, pour pouvoir boire. Plus les étés et les printemps seront chauds, plus les nids d’hyménoptères, guêpes, frelons et autres, seront conséquents et construits tôt », analyse Nicolas Moulin.

avatar
Brut.
17 août 2020 10:10