Au Mexique, on dit que ce chien célèbre la mort

Au Mexique, on dit que ce chien "accompagne les morts vers l'au-delà". Animal sacré pour les Aztèques, menacé pendant la colonisation... Voilà pourquoi le xoloitzcuintle s'est ancré dans les traditions.

L'histoire du xoloitzcuintle, chien de la mort au Mexique

Héros des récits et des mythes ancestraux, le xoloitzcuintle est un chien aux origines mexicaines. Caractérisé par l’absence de poil, ce chien symbolise l’identité mexicaine. L’historien, David Castillo Vallarta, raconte l’histoire du xoloitzcuintle.

L’histoire du xoloitzcuintle remonte aux mythes ancestraux. La mythologie raconte que le dieu Xolotl a refusé de se jeter dans le feu pour que le soleil et la lune continuent d'apparaître. Poursuivi par le vent, le dieu Xolotl s’est transformé en chien pour se protéger. Ainsi est né le xoloitzcuintle. Le xoloitzcuintle a non seulement marqué la mythologie, mais également certaines cérémonies où il était mangé. Particulièrement important pour les dirigeants qui en possédaient, ce chien prenait véritablement part aux rites de la vie préhispanique.

“Le xoloitzcuintle est au cœur de notre tradition”

Au Mexique, "on a un lien très fort avec la mort et ce depuis très longtemps”, explique David Castillo Vallarta. Le xoloitzcuintle, quant à lui, est particulièrement lié à la mort et à la célébration de la Fête des morts. “On dit que les animaux nous accompagnent dans notre voyage vers la mort”, raconte l’historien. Le xoloitzcuintle est donc également considéré comme “un chien qui guide”, un chien spirituel. Culturellement parlant, il fait ainsi partie du peuple mexicain. Cependant, dans la société de manière générale, David Castillo Vallarta confie avoir l’impression qu’aujourd’hui la population mexicaine “manque d’informations pour donner à cette race la place qu’elle mérite”.

avatar
Brut.
1 novembre 2019 09:34