Ce qui se cache derrière le déclin du marsouin du Pacifique

Le marsouin du Pacifique est au bord de l'extinction. Sa plus grande menace ? Le « cartel de la mer ». Explications du journaliste Carlos Loret de Mola, qui apparaît dans le documentaire "Sea of Shadows".

“Cocaïne de la Mer” : chassé par des trafiquants, le marsouin du Pacifique est en voie d’extinction

*L’extinction du marsouin du Pacifique est l’une des menaces écologiques les plus urgentes. En effet, il n’en reste plus que 12 dans le monde. Pour traiter ce sujet, National Geographic a réalisé le documentaire “Sea of Shadows”. Journalistes, marins et ONG se battent pour sauver le marsouin du Pacifique face aux cartels et aux pêcheurs.

Cocaïne de la Mer”, c’est ainsi que les trafiquants de drogue surnomment la vessie de totoaba. Afin de lutter contre ce trafic, des organisations comme Sea Sheperd surveillent le marsouin du Pacifique. Dans ce combat, leur seule arme est la caméra. Jack Hutton, expert en drones, participe à ces opérations en poursuivant les chasseurs illégaux. Cependant, face à une ONG pacifiste, les trafiquants sont de plus en plus violents : “ils nous ont tiré dessus, sont montés à bord”, raconte Jack Hutton. Malgré les difficultés, Sea Sheperd ne compte pas abandonner.

“On n’abandonne pas quand ça devient compliqué”

Le groupe de trafiquants qui a attaqué Sea Sheperd se nomme “cartel de la mar”. Le chef du cartel, Oscar Para Aispur, a menacé Jack Hutton à cause de sa participation au film. “Ils apparaissent sur le Facebook Live, heureux comme tout, me menaçant de mort”, raconte le journaliste. Selon Jack Hutton, les membres de ce cartel sont en réalité très puissants, car le groupe n’était pas identifié par le gouvernement. Cependant, face à la destruction de la planète, les membres du Sea Sheperd refusent de rester les bras croisés.

avatar
Brut.