Ce sanctuaire indien accueille 700 animaux

Dans ce refuge en Inde, on s'occupe de 700 animaux abandonnés : 400 chiens, 10 vaches, 15 émeus, des chevaux, des ânes, des canards, des taureaux, des chevaux et des oiseaux.

En Inde, un refuge pour les animaux

Anjali Gopalan a créé ce refuge en 2011. Avec une équipe de vétérinaires, elle s’occupe de 700 animaux blessés abandonnés.

« J’ai ouvert ce refuge en étant convaincue qu'il est possible de fournir d'excellents soins sans qu'il soit nécessaire de faire de grands efforts pour ces animaux. » Anjali Gopalan a créé un sanctuaire animal dans son pays, l’Inde, en 2011. Elle s’y s'occupe de 700 animaux blessés abandonnés. On y trouve 400 chiens, 10 vaches, 15 émeus, des chevaux, des ânes, des canards, des taureaux, des chevaux et des oiseaux.

 « Lorsqu’il est arrivé chez nous, quelqu'un l'avait frappé au crâne avec une hache »

En 2010, Anjali Gopalan devient bénévole au sein d'une association s'occupant de chiens. Au bout de quelques semaines, elle s'aperçoit qu’ils sont maltraités. Avec ses économies, elle décide alors de créer son propre refuge. « Au départ, je ne pensais qu'aux chiens. Puis, étant donné que nous sommes dans un milieu rural, nous recevions de nombreux autres animaux qui avaient besoin de soins. »

Dans sa région, Anjali Gopalan a constaté de plus en plus de négligences envers les animaux et a donc choisi d’accueillir différentes espèces. Elle a commencé à récolter des fonds afin d'avoir des équipements adaptés. Aujourd'hui, elle est en mesure de guérir et de s'occuper d’animaux ayant subi de mauvais traitements. « Nous avons un chien appelé Kulhari, lorsqu'il est arrivé chez nous, quelqu'un l'avait frappé au crâne avec une hache. La plaie s'étendait jusqu'à son cerveau. ll a mis environ deux ans à s'en remettre », se souvient-elle.

« Ce n'est pas une situation facile, car je suis responsable de beaucoup de vies »

Depuis l’ouverture du sanctuaire, des vétérinaires du monde entier se sont joints à Anjali Gopalan pour mener des recherches. Celle-ci souhaite désormais ouvrir un autre refuge afin d'accueillir encore plus d'animaux. « Bien sûr, ce n'est pas une situation facile, car je suis responsable de beaucoup de vies. Je pense que je ne serais pas la moitié de la personne que je suis aujourd'hui si je n'avais pas consacré ma vie aux animaux et aux gens. Pour moi, c'est une façon formidable de vivre sa vie, qui vous permet de changer de nombreux destins et d'embellir de nombreuses existences. Que pourrait-on trouver de plus satisfaisant ? »

avatar
Brut.
4 mars 2020 07:50