Certaines photos virales d'animaux cachent une triste réalité

Des grenouilles empilées, qui dansent ou qui prennent des positions étranges... Ces photos insolites d'animaux n'auraient rien de naturel.

Certaines photos virales d'animaux cachent une triste réalité

Des grenouilles empilées, qui dansent ou qui prennent des positions étranges… Ces photos insolites d'animaux n'auraient rien de naturel.

Des grenouilles empilées, dansant, prenant des positions étranges… Ces photos virales se retrouvent partout sur Internet et connaissent un grand succès sur les réseaux sociaux. Mais pour certains photographes animaliers, ces photos sont des mises en scène cachant de la souffrance animale. Trop bien éclairées, trop bien cadrées et surtout présentant des comportements improbables.

Pourquoi un animal aimant l'humidité utiliserait une plante comme parapluie ? « Ces photos ont été obtenues par des techniques à l'éthique particulièrement discutable. Mais on ne peut pas le voir si on a une lecture trop rapide et peu concernée de ces photos » estime Mickaël Bonnami, photographe professionnel.

Dans les coulisses de ces photos : des animaux placés plusieurs minutes dans des congélateurs pour les rendre plus dociles, des câbles et fils effacés numériquement, voire même des animaux morts et naturalisés. « Même pour des personnes averties, il n'est pas simple de se rendre compte des coulisses lugubres d'une photo. Dans certains cas si en revanche, même si on n'est pas certain de la technique de maltraitance employée, on sait qu'il y a quelque chose de malsain dans la photo » précise Mickaël Bonnami, photographe professionnel.

Si les grenouilles sont les premières victimes de ces mises en scène, on retrouve aussi beaucoup de reptiles et d'insectes. La plupart de ces images proviennent d'Indonésie et mettent en scène des animaux qui ne sont pas originaires du pays. « (Un photographe) nous a déclaré dans un entretien par e-mail qu'il avait acheté les animaux dans une animalerie de Jakarta et avait ensuite mis en scène les images » a expliqué PBS NewsHour. Face à la controverse, plusieurs photos très populaires ont disparu des banques d'images en ligne.

avatar
Brut.
6 août 2019 08:16