Cette militante québécoise inuk se bat pour le "droit au froid"

"Pour nous, Inuits, il faut qu'il fasse vraiment froid, qu'il gèle, pour pouvoir prospérer. Alors que l'Arctique se réchauffe, cette militante québécoise inuk se bat pour la reconnaissance d'un "droit au froid". Rencontrée lors du We Love Green, elle explique à Brut Nature les conséquences de ce réchauffement sur le quotidien des Inuits.

avatar
Brut.
1 juillet 2019 06:37