Comment Copenhague est devenue une ville plus verte et durable

Faire en sorte que les plus grandes villes du monde deviennent vertes. C’est l'objectif du C40 Cities qui s’ouvre demain à Copenhague. Brut nature a rencontré le maire de la ville. Voilà comment il est parvenu, en collaboration avec les habitants, à hisser sa ville au rang d’exemple.

Copenhague nommée “capitale verte de l’Europe” : Frank Jensen, maire de la ville, ne compte pas s’arrêter là

À Copenhague, le plan climatique est très ambitieux : “On veut devenir la première capitale neutre en carbone d’ici 2025”, confie Frank Jensen, maire de la ville. Un projet particulièrement optimiste, mais le maire est certain d’y parvenir.

En l’espace de 9 ans, Copenhague a réduit ses émissions de CO2 de plus 40 %. Actuellement, la croissance démographique a explosé, et pourtant les émissions de CO2 continuent de diminuer. Actuellement, plus de la moitié des habitants de Copenhague utilisent leur vélo quotidiennement. D’autre part, 99 % des foyers bénéficient aujourd’hui d’un système de chauffage urbain totalement neutre en carbone. Au-delà du concept écolo-responsable, le chauffage urbain est moins cher pour les citoyens, mais aussi pour les entreprises.

Une éducation à l’environnement dès l’enfance

À Copenhague, les enfants sont sensibilisés très tôt à l’écologie. Ils font du vélo dès le plus jeune âge et apprennent à manger de la nourriture durable qui nécessite très peu de CO2. En effet, la politique alimentaire privilégie la nourriture bio au sein des cantines publiques. “À Copenhague, on veut que les gens fassent partie de la transition écologique”, explique Frank Jensen.

avatar
Brut.