Des milliers d'animaux sacrifiés pendant cette cérémonie

C’est le plus grand sacrifice d’animaux au monde. Et malgré les polémiques et interdictions, il a de nouveau lieu cette semaine au Népal. Voici la cérémonie de Gadhimai.

Au Népal, le sacrifice d'animaux fait polémique

Cette semaine, des milliers d’animaux sont sacrifiés au Népal lors d’une cérémonie religieuse, Gadhimai. Cette fête est source de polémiques entre les fidèles attachés à la tradition et les défenseurs des animaux.

Gadhimai est une fête hindoue est célébrée tous les 5 ans au Népal. Cette fête déclenche le plus grand sacrifice d’animaux au monde. Buffles, chèvres, pigeons, poules, rats… 200 000 animaux de toute sorte y ont été tués, en 2014. Cette pratique a déclenché l'indignation des associations de défense des animaux. Tandis que, de leur côtés, les fidèles défendent une tradition vieille de 265 ans. “Les croyances des fidèles sont plus fortes que celles des défenseurs des droits des animaux", insiste le prêtre Manga Chaudhary There.

“De plus en plus de gens pensent que les sacrifices d'animaux ne sont pas une bonne chose”

Malgré les croyances, des décisions sont prises depuis plusieurs années pour arrêter les sacrifices. En 2009, la cour suprême indienne a interdit le transport d'animaux entre l'Inde et le Népal, ce qui a eu pour conséquence de faire baisser le nombre d'animaux tués de 70 % lors du festival suivant. Et en 2015, les organisateurs ont décidé d'arrêter totalement les sacrifices d’animaux. Mais, malgré ces décisions, l'édition de décembre 2019 est la scène de nombreux massacres. Les organisateurs affirment ne pas pouvoir contrôler les actions des fidèles. L'association Animal Equality déplore, elle, un manque de contrôle et réclame des mesures strictes pour que ces pratiques cessent pour de bon.

avatar
Brut.
6 décembre 2019 12:04